Vos croyances sur l’intuition pourraient-elles Ă©voluer ?

Comment se fier à son intuition pour prendre des décisions ?

 

Vous est-il arrivĂ© de faire des rĂȘves prĂ©monitoires d’avoir des pressentiments justes de recevoir un signe ?
Et s’il Ă©tait possible d’apprendre Ă  se relier efficacement Ă  son 6e sens sans avoir besoin d’ĂȘtre endormi ? Et de rĂ©ussir Ă  percevoir des informations qui ne seraient pas uniquement des catastrophes ? De dĂ©passer le stade de l’intuition pour atteindre la clairvoyance, c’est-Ă  dire de pouvoir ressentir des donnĂ©es prĂ©cises sur des personnes ou des lieux ?
La réponse est oui !
Je suis trĂšs heureuse de vous prĂ©senter « Que s’est- il passĂ© derriĂšre cette fenĂȘtre ?  », un nouvel exercice de clairvoyance rĂ©alisĂ© par mes Ă©lĂšves. Leurs ressentis vont certainement vous surprendre…
Et pour vous faire participer, je vous propose, à la fin de cet article, de tenter vous aussi une expérience
.

 


Existe-t-il des exercices pour développer son intuition ?

… Pas de simples conseils, mais de vrais outils pour la dĂ©ployer, la mesurer et avoir davantage confiance en elle.
L’intuition naturelle surprend dans la vie quotidienne. Ceux qui la suivent s’en fĂ©licitent la plupart du temps. Mais comme la peur et le dĂ©sir sont les principaux ennemis de la clairvoyance, c’est souvent quand nous aurions le plus besoin de ses lumiĂšres que ses messages se brouillent.
Il n’est pas facile de la dĂ©velopper seul(e) sans risquer de devenir son propre cobaye.
Mais il existe une mĂ©thode qui permet de dĂ©velopper son intuition- en quelques mois – Ă  travers des exercices dont les rĂ©sultats sont souvent bluffants.

Est-ce que tout le monde peut développer son intuition ?

La plupart de mes Ă©lĂšves ne considĂ©raient pas avoir de don de voyance lorsqu’ils ont pris la dĂ©cision de se relier vraiment Ă  cette « petite voix » qui, dans une situation complexe, leur avait parfois indiquĂ© le bon choix, l’action juste ou le moment opportun

Intuitifs, ils Ă©taient seulement conscients de la rĂ©alitĂ© de leur 6Ăšme sens ou avaient Ă©tĂ© troublĂ©s par leurs pressentiments. Pour crĂ©er un lien entre leur conscience ordinaire et leur capacitĂ©s extrasensorielles – cette part d’ñme qui peut dĂ©passer l’espace et le temps- ils ont eu envie de suivre une initiation qui pourrait les aider Ă  s’orienter dans leur vie de tous les jours et de se rapprocher de leurs aspirations.

Mais revenons Ă  « Que s’est- il passĂ© derriĂšre cette fenĂȘtre ?  » pour rĂ©pondre Ă  la question :  Comment cet apprentissage est-il possible…
D’abord, le corps physique est le premier capteur de l’intuition. Nous le savons lorsque nous disons « je ne peux pas le sentir » ou « j’ai la chair de poule ». C’est lui qui nous avertit spontanĂ©ment pour nous permettre d’agir et de faire des choix.
HĂ©las, les informations qu’il nous donne naturellement dĂ©passent rarement le stade du feu rouge ou du feu vert. C’est mieux que rien, mais il est possible d’aller beaucoup plus loin.

Comment Interroger ses ressentis Ă  travers les 5 sens ?


« Boule dans la gorge »  « sensation d’étau », c’est d’abord avec leur corps que mes Ă©lĂšves ont pu voir le lieu mystĂšre

Ils ont ressenti le froid, eu les pieds mouillĂ©s, ont entendu un bruit d’eau, ont trouvĂ© l’épisode de l’incendie du bĂątiment  grĂące Ă  une brĂ»lure dans les mains, une crise de larmes ou Ă  une pression sur les pommettes.

Comment obtenir ce résultat ?

En apprenant à utiliser son corps comme un capteur intérieur pour recueillir des sensations physiques (ouïe, goût, odorat, vue, toucher) qui indiquent progressivement des sensations en relation avec le lieu ou la personne mystÚre.

Apprendre Ă  interroger ses Ă©motions…

La tristesse, l’abandon, la peur, la solitude ont envahi mes Ă©lĂšves Ă  la simple vue de la fenĂȘtre, car je leur ai expliquĂ© comment devenir une caisse de rĂ©sonance pour des Ă©motions
 qui ne sont pas les leurs. Du calme du monastĂšre au stress du bataillon d’élite … en passant par l’ivresse du vainqueur la confiance du nouveau-nĂ© ou la paix du sage, les exemples proposĂ©s leur permettent d’apprendre Ă  reconnaĂźtre des Ă©motions particuliĂšres qui, peu Ă  peu, dessinent les contours de la chose qu’ils chercheront Ă  percevoir, dans le prĂ©sent ou le futur.

Comment percevoir des sensations qui sont celles des autres ?

En pratiquant des exercices qui dĂ©veloppent l’empathie… Mais comme c’est le deuxiĂšme stade de la mĂ©thode, parlons du premier 


Apprendre Ă  se souvenir…

Parce que les informations obtenues en clairvoyance ressemblent Ă  des souvenirs (1) plus ou moins prĂ©cis, il s’agit de se relier Ă  l’enfant -que chacun a Ă©tĂ© -en se remĂ©morant des Ă©pisodes de sa vie de famille, scolaire ou amicale. Mes Ă©lĂšves ont une rĂ©action de surprise en retrouvant certains dĂ©tails : ils revoient la couleur de leurs chaussures le jour de leur entrĂ©e en sixiĂšme et leur grand-mĂšre venant les chercher Ă  la maternelle en sentant son parfum comme s’ils y Ă©taient.

J’ai appelĂ© cette forme de remĂ©moration la mĂ©moire expĂ©rimentale car elle mĂȘle des Ă©lĂ©ments objectifs – le nom d’un lieu de vacances, d’un instituteur- avec des Ă©motions ou des sensations subjectives – la joie, la fiertĂ©, la peur etc
 – gĂ©nĂ©ralement rayĂ©es de la carte des souvenirs – mais qui rejaillissent pourtant avec profondeur et intensitĂ©.
Ce type de remĂ©moration construit peu Ă  peu l’état de conscience Ă©motionnel et corporel nĂ©cessaire pour ressentir des informations Ă©trangĂšres Ă  sa propre histoire et se couper du mental et de ses prĂ©occupations pour ĂȘtre Ă  leur Ă©coute.
Comme dans La fenĂȘtre mystĂšre   c’est Ă  travers la mĂ©moire des cinq sens que le sixiĂšme s’exprime : les souvenirs profonds et les Ă©motions de chacun(e)s, tels des crayons de couleur diffĂ©rents, permettent de dessiner la cible.

Comment « devenir l’autre » en cultivant son empathie ?

Impossible de voir sans oubli total de l’égo pendant l’exercice.
Pour devenir l’autre, j’apprends Ă  mes Ă©lĂšves Ă  mimer des animaux et des vĂ©gĂ©taux pour expĂ©rimenter le monde Ă  travers eux. Pas seulement Ă  imaginer ce qu’ils ressentent, mais Ă  les incorporer. Cette mĂ©tamorphose en animal -qui existe depuis le palĂ©olithique- est universelle dans les pratiques chamaniques, comme le montre ci-dessous la plus ancienne reprĂ©sentation connue d’un chaman sibĂ©rien rĂ©alisĂ©e par l’explorateur nĂ©erlandais Nicolaes Witsen, qui a Ă©crit un rĂ©cit de ses voyages parmi les peuples parlant le samoyĂšde et le tungusi en 1692. Devenir empathique est donc la clĂ© du succĂšs.

R5HR45 The earliest known depiction of a Siberian shaman, produced by the Dutch explorer Nicolaes Witsen, who authored an account of his travels among Samoyedic and Tungusi speaking peoples in 1692. Witsen labelled the illustration as a « Priest of the Devil » and gave this figure clawed feat to highlight his demonic qualities. Noord en Oost Tartarye, ofte bondig ontwerp van eenige dier landen en volken, welke voormaels bekent zijn geweest … Tweede druk. Amsterdam, 1705. Nicolaas Witsen, 1641-1717. Source: G.7025.

Une fois la mĂ©moire expĂ©rimentale dĂ©veloppĂ©e, et la capacitĂ© Ă  devenir l’autre acquise, tout est prĂȘt pour le grand saut : il suffira de toucher l’écran de l’ordinateur avec l’index, de passer sa main sur une photo ou de poser celle-ci sur le ventre, le front ou la nuque pour commencer Ă  percevoir
 des Ă©motions et des sensations liĂ©es Ă  une personne ou Ă  un lieu.
C’est Ă  ce moment-lĂ  que surgissent Ă©galement des pensĂ©es ou des mots, mais sous une forme particuliĂšre, liĂ©e elle aussi Ă  la mĂ©moire…

Par quel autre canal peut s’exprimer le 6Ăšme sens ?

Car la clairvoyance s’exprime Ă©galement Ă  travers notre bagage culturel : nos chansons prĂ©fĂ©rĂ©es, les films et les sĂ©ries que nous avons aimĂ©s, les livres que nous avons lus ou les Ă©vĂšnements qui nous ont marquĂ©s :

Pour découvrir le séminaire qui commence bientÎt, cliquez ci-dessous

Comme il m’a fallu faire un choix pour la vidĂ©o, je n’ai pas pu garder ni dĂ©velopper toutes les mĂ©taphores, notamment certaines rĂ©fĂ©rences culturelles ou historiques collectives 
   Certaines vous surprendront par leur justesse :

Un fait divers proche de la cible …

« L’image qui m’est venue c’Ă©tait un peu comme le film oĂč on a tuĂ© tous ces jeunes gens-là sur l’Ăźle en suĂšde ou en NorvĂšge je ne sais plus quel pays c’Ă©tait, le 21 juillet… »

Une Ă©lĂšve a perçu la fin tragique de certains Ă©lĂšves du pensionnat Ă  travers le drame de l’üle d’Utoya en NorvĂšge. En juillet 2011, un fanatique a ouvert le feu sur un groupe de jeunes qui participaient Ă  l’universitĂ© d’Ă©tĂ© du Parti travailliste, provoquant une soixantaine de morts et plus de 200 blessĂ©s, dont certains avaient fui Ă  la nage, parfois sans succĂšs. Cette attaque terroriste – la plus meurtriĂšre commise en NorvĂšge- a fait l’objet de plusieurs fictions, dont le scĂ©nario de 22 July, le film de Paul Greengrass. IndĂ©pendamment de l’intention criminelle, la prĂ©sence de l’eau et l’isolement du lieu ont leur importance car, selon les tĂ©moignages des survivants autochtones, certains pensionnaires se seraient noyĂ©s par dĂ©sespoir dans l’eau glacĂ©e.

© Netflix France
L’üle d’Utoya

© Fifth Estate 2022.
Le pensionnat

La notion de prise d’otage est intĂ©ressante : non seulement les pensionnats Ă©taient obligatoires – les parents rĂ©fractaires Ă©taient punis de peines de prison- mais des milliers d’enfants sont morts dans leurs murs ou en tentant de s’en Ă©chapper. Une part de rage et de folie collective se serait-elle emparĂ©e de certains religieux comme les survivants le laisse entendre ?

 Quand les flashes de voyance des Ă©lĂšves ressemblent aux dĂ©tails essentiels d’un tableau :

« J’ai eu deux mots qui me sont venus : noblesse et royautĂ© « 

En tant que chef d’État du Canada, La Reine Elizabeth, peu de temps avant son dĂ©cĂšs, a fait l’objet d’une demande de rĂ©parations matĂ©rielles de la part des reprĂ©sentants des communautĂ©s autochtones. ConsidĂ©rĂ©e comme complice du systĂšme des pensionnats, sa statue a Ă©galement Ă©tĂ© renversĂ©e en signe de protestation Ă  la suite de la dĂ©couverte des tombes


© C.B.C News.
Le portrait de la Reine Elizabeth dans les salles de classes

 

© Guardian.
La statue d’Elizabeth II renversĂ©e par des autochtones Ă  Winnipeg en juillet 2021.

 

Peter Pan, une référence doublement juste.

« J’avais l’impression d’un Peter Pan qui avait un peu cette malignité  »

Vous pensiez comme moi que Peter Pan Ă©tait un aventurier, un bon petit gars qui ne voulait pas grandir et adorait voler au secours des enfants ? Cette version sympathique, popularisĂ©e par Walt Disney dans les annĂ©es cinquante est pourtant aux antipodes du personnage d’origine

IntriguĂ©e par l’expression bizarre « Un Peter Pan plein de malignitĂ©  »  j’ai dĂ©couvert que le Peter Pan d’origine, nĂ© sous la plume de James Matthew Barry en 1911 Ă©tait un tyran Ă©goĂŻste rĂȘvant d’éliminer le plus grand nombre d’adultes possible. Et qu’il n’hĂ©sitait pas non plus Ă  supprimer les enfants alors qu’ils grandissaient et voulaient quitter Neverland.
Ce n’est que progressivement, Ă  travers la rĂ©Ă©criture constante de son Ɠuvre par l’auteur, que le personnage s’est mĂ©tamorphosĂ© jusqu’à devenir celui que nous connaissons.

Le Peter Pan original crée par J.M Barrie.

Peter Pan, Film d’ Herbert Brenon , Famous Players-Lasky Corporation, 1924.

 

EST-IL DANGEREUX DE DÉVELOPPER SON 6ùme SENS ?

Nous sommes loin des fumĂ©es inhalĂ©es par l’Oracle de Delphes : la mĂ©thode de relaxation utilisĂ©e pour accompagner ces transformations est simplement basĂ©e sur la prise de conscience de l’air pendant la respiration. InspirĂ©e par diffĂ©rentes techniques de dĂ©veloppement personnel, elle aide Ă  se centrer pour devenir plus rĂ©ceptif. Les exercices proposĂ©s permettant de percevoir de nombreuses informations exactes, le seul danger -pour soi et pour les autres- est de les utiliser sans Ă©thique.

C’est la raison pour laquelle j’ai Ă©laborĂ© cette charte de bonne conduite.

Comme pour atteindre les rĂ©sultats de mes Ă©lĂšves, le 6Ăšme sens doit ĂȘtre stimulĂ©, je vous propose de commencer tout de suite car j’ai prĂ©parĂ© – pour tous ! – un lieu mystĂšre dont la photo est dans une enveloppe


Voulez-vous tenter l’expĂ©rience ?  C’est par ici 

 

Bon exercice Ă  tous et peut-ĂȘtre Ă  bientĂŽt,

Maud Kristen.

1) Pour comprendre les liens entre la voyance et la mĂ©moire je vous conseille Proust Voyant le dernier livre de Bertrand MĂ©heust qui Ă©tablit un lien entre la cĂ©lĂšbre « Madeleine » et les capacitĂ©s extrasensorielles de l’Ă©crivain ( Éditions Vue de l’esprit, 2023).

Marcel Proust était-il voyant ?

Parisiens, ne ratez pas la conférence de Bertrand Méheust

le 11 Mars 2023 


« Proust Voyant » c’est la thĂšse dĂ©fendue par Bertrand MĂ©heust dans son nouvel essai.
Et elle m’a convaincue.
Marcel Proust, voyageur de l’esprit, travaillait dans une chambre close et tentait de revivre son passĂ© en le transfigurant par l’écriture. Mais un lien existe-t-il entre sa maniĂšre d’écrire et ses capacitĂ©s de perception exceptionnelles ?
« MĂ©dium Ă©veillĂ© » « Liseur de pensĂ©e » Ă©taient les termes employĂ©s ses amis – dont certains illustres- pour Ă©voquer son sixiĂšme sens.
Madame de ThĂšbes – la star de la voyance de l’époque- ne s’y trompa en le rencontrant : «Qu’attendez-vous de moi, Monsieur ? C’est Ă  vous de me rĂ©vĂ©ler mon propre caractĂšre » lui dit-elle.

Proust fut Ă©galement capable d’une prĂ©monition improbable
 qui se rĂ©vĂ©la pourtant exacte Ă  sa mort

En replaçant l’Ɠuvre de Proust dans le contexte des recherches de son temps sur les pouvoirs de l’esprit, un pan de la Recherche du temps perdu s’éclaire.
TĂ©lĂ©pathie, clairvoyance, prĂ©monition ces thĂšmes imprĂšgnent le regard de l’auteur.
Pas de doute : les résonances entre le projet littéraire de Proust et la recherche sur les phénomÚnes psychiques sont nombreuses..

En savoir plus sur la confĂ©rence Ă  l’Institut MĂ©tapsychique International.

S’inscrire Ă  la confĂ©rence.

Mise Ă  jour du 9 mars 2023: Compte tenu des mouvements de grĂšve prĂ©vus le 11 mars, la confĂ©rence est reportĂ©e Ă  une date ultĂ©rieure …
Pour tous renseignements : metapsychique@gmail.com
…Une bonne raison de dĂ©couvrir le livre avant !

Intuition ou sixiÚme sens : quelle différence ?

 

Avez-vous entendu cette petite voix au fond de vous ? Fait des rĂȘves prĂ©monitoires ?
Votre intuition vous a-t-elle prĂ©venu d’un danger ou permis de faire le bon choix ?
Mais si l’intuition a toujours raison, elle est aussi la jumelle de l’illusion.
L’intuition qui s’exprime dans notre corps, n’est pas la seule à se manifester par ce biais : dans chaque avion en vol, combien de passagers dont les battements de cƓur et les sueurs froides ne
prédisent pourtant rien de juste ?
Comment faire la diffĂ©rence entre l’intuition, nos obsessions, nos rĂȘves ou nos traumatismes ?
L’intuition que chacun a dĂ©jĂ  rencontrĂ© n’est que le premier stade du 6Ăšme sens
 
Et apprendre Ă  se relier Ă  celui-ci permet d’aller beaucoup plus loin que «  j’y vais » ou « je le sens
pas »  
Savez vous que des femmes et des hommes « ordinaires » rĂ©ussissent Ă  dĂ©crire l’histoire d’une
personne ou d’ un paysage dont la photo est cachĂ©e dans une enveloppe opaque alors qu’ils s’en
pensaient incapables ? Et qu’ils peuvent reproduire ces expĂ©riences extrasensorielles pour se
guider dans leur vie ou percevoir les potentialitĂ©s futures d’un projet ?
Oui, cette possibilité existe en chacun de nous et peut se développer à travers un apprentissage.
Si vous souhaitez en savoir plus sur ce potentiel inconnu, comprendre les raisons pour lesquelles
ces facultés sont sujettes à caution malgré des expériences scientifiques réussies
 mais aussi
découvrir les conséquences révolutionnaires que leur existence pourrait produire dans votre vie,
dans votre relation au vivant et dans la construction de votre avenir, je vous donne rendez-vous
en ligne avec Vertical Project le 15 mars 2023 Ă  20H.

En savoir plus sur l’évĂšnement :
https://vertical-project.com/entretien-avec-maud-kristen-sujet-psi/
Sur Facebook  : https://www.facebook.com/events/731799801490393/?ref=newsfeed

 

Tutoriel de fin d’Ă©tudes Oracle de Belline

Notre sĂ©minaire Oracle de Belline s’achĂšve et voici la liste
des 7 POINTS A NE PAS OUBLIER pour pratiquer avec succùs


Vous connaissez maintenant le sens de chaque carte -quel que soit le contexte- et savez poser vos questions Ă  travers les diffĂ©rents modes de tirage enseignĂ©s : tirage de conseil, tirage divinatoire, tirage d’orientation, tirage relationnel, tirage spĂ©cial C.V, tirage immobilier
 et bilan psychologique.

Avant de nous quitter, voici un tutoriel.
Celui-ci a pour objet de rĂ©pertorier les erreurs les plus courantes lors de ce moment particulier oĂč vous prenez votre envol


Nous allons récapituler les conduites à éviter et découvrir mes conseils pour y arriver


Avant d’interroger l’Oracle voici les 7 points à ne jamais oublier

C’est ici :
https://ecolemaudkristen.com/blog/?p=657 

Suite tutoriel fin d’Ă©tudes Oracle de Belline

 

  1.  Ne l’interrogez pas en pleine crise de panique :

« C’est en pleine insomnie, que j’ai demandĂ© aux cartes si j’allais retrouver du travail. Les cartes Ă©taient trĂšs dĂ©favorables. J’ai pris peur pour rien puisque quelques semaines plus tard j’étais embauchĂ© dans la boĂźte de mes rĂȘves »   (Bastien )

Mes conseils :
– Avant d’effectuer un tirage : DĂ©tendez-vous : N’hĂ©sitez jamais Ă  faire un exercice de relaxation.

– Progressez par paliers, comme Ă  travers des cercles concentriques en commençant par les questions qui se situent le plus loin du cƓur : Interrogez les cartes sur des questions qui ne vous concernent pas directement, puis, progressivement, posez celles dont la charge affective et Ă©motionnelle est plus importante.

 

Cercles concentriques , Vassily Kandinsky, 1913.

 

– N’hĂ©sitez pas Ă  poser des questions futiles : c’est grĂące Ă  elles que vous prendrez confiance en vous : Vous dĂźner chez des amis ? PrĂ©voyez un week-end en montagne ? Une visite au musĂ©e ? Interrogez le Belline sur la suite, vous serez surpris (e) par la justesse du rĂ©sultat :

« Avant d’aller visiter Versailles j’avais fait un tirage m’annonçant que je serais déçue :  nous avons fait la queue deux heures sous le soleil avant d’entrer pour finir entassĂ©s dans chaque salle
 » ( Julie )

– DĂ©lĂ©guez : Si la question est trop prĂ©occupante, demandez Ă  un proche (initié ! ) d’effectuer le tirage Ă  votre place.

  1. Souvenez-vous précisément de votre tirage :

« J’avais pourparlers en position favorable et l’étoile de l’homme en synthĂšse 
 mais je ne me rappelle plus du reste de mon tirage. »   (Jean-Marie )


 Impossible alors d’observer vos progrĂšs lorsque les Ă©vĂ©nements viendront vĂ©rifier – ou non – vos prĂ©dictions.

Mes conseils :

– Notez tous vos tirages sur un cahier en les datant.

– Notez aussi clairement les questions qui leur correspondent : « New-York ? Ȏcrit Ă  cĂŽtĂ© d’un tirage n’est pas la mĂȘme question que « Partir en vacances avec mon frĂšre Ă  New-York ? »  (Vous devinerez ce que je prĂ©fĂšre !)

  1. Ne posez pas la mĂȘme question plusieurs fois de suite :

« Bonne nouvelle : aujourd’hui le Belline me dit que je vais vivre une belle histoire avec SĂ©bastien» (Sandrine )

Si vous l’avez interrogĂ© hier ou moins de 28 jours plus tĂŽt, la rĂ©ponse de l’Oracle n’est plus divinatoire : elle exprime seulement vos dĂ©sirs ou vos craintes.

Mes conseils :

– Respectez le dĂ©lai d’une lunaison avant de poser une nouvelle question.

 

– N’essayez pas de piĂ©ger l’ Oracle en posant plusieurs fois la mĂȘme question sous une forme lĂ©gĂšrement diffĂ©rente : par exemple, ne remplacez pas « Vais-je avoir une histoire d’amour avec Jean » par « Vais-je avoir une liaison amoureuse avec Jean ».

  1. Posez vos questions clairement :

« Je ne souviens pas comment j’ai formulĂ© ma question ni si la rĂ©ponse Ă©tait un tirage divinatoire ou un tirage de conseil » ( Aude )

Mes conseils : 

-Écrivez vos questions pour les poser : Vous vous souviendrez mieux de leur contenu lors de l’interprĂ©tation du tirage.

– Ne mĂ©langez pas les tirages de conseil et les tirages divinatoires car les cartes en positions favorables et dĂ©favorables ne s’interprĂštent pas de la mĂȘme façon dans un tirage de conseil et dans un tirage divinatoire :
Dans un tirage de conseil, elles indiquent l’attitude Ă  adopter ou Ă  Ă©viter.
Dans un tirage divinatoire elles traduisent les forces et les faiblesses gĂ©nĂ©rales qui conduiront Ă  la rĂ©ussite ou Ă  l’échec de la question posĂ©e.

 

  1. Ne vous laissez pas hypnotiser par une seule carte :

« Quand j’ai vu procĂšs, je me suis dit qu’ils allaient se sĂ©parer  » ( ValĂ©rie )

Mon conseil :

N’oubliez jamais que le sens d’une carte dĂ©pend de sa place dans un tirage et des cartes qui l’entourent.

 

  1. N’entretenez pas de relations subjectives avec les cartes :

« Chaque fois que je tire « élĂ©vation » je me dis qu’il ne se passera rien sentimentalement entre nous » (Clara)

Mes conseils :

– Ne dĂ©formez pas la signification des cartes par sympathie ou par dĂ©samour.

– Revenez Ă  la source : Inspirez-vous du tableau rĂ©capitulatif du sens de chaque carte.

  1. Acceptez la rĂ©ponse de l’Oracle 
 ou ne posez pas la question :

« Je regrette d’avoir demandĂ© Ă  l’oracle si ma candidature serait acceptĂ©e par l’immigration Canadienne : sa rĂ©ponse a Ă©tĂ© nĂ©gative et il avait raison. Mais comme je traversais une crise professionnelle Ă  ce moment-lĂ , cet espoir m’aurait aidĂ© le temps d’obtenir ma promotion
 » (Jeanne)

Mon conseil : n’interrogez l’oracle que si ĂȘtes prĂȘt Ă  recevoir une rĂ©ponse vĂ©ritable.


Conseiller fidÚle, il ne vous imposera jamais sa présence.

Sentez-vous libre de solliciter – ou non– ses lumiĂšres inspirĂ©es.

Bonne route à tous !

Maud Kristen

 

 

 

 

 

 

Voyance et spiritualité : mon interview est en ligne (podcast)

 

Retrouvez mon interview sur « La petite Lanterne » un nouveau mĂ©dia dĂ©diĂ© aux questions philosophiques, spirituelles et sociĂ©tales crĂ©e par Jismy Maillot 
 dont l’objet est de mettre un peu de lumiĂšre sur ce que notre Ă©poque laisse trop souvent dans l’ombre.

La divination est-elle vraiment l’ennemie du libre arbitre ? D’oĂč proviennent les informations extrasensorielles ? Pourquoi les peuples premiers placent les pratiques divinatoires au centre de leur processus de dĂ©cisions collectives ? Quels sont les points communs entre la divination et les pratiques spirituelles conduisant Ă  l’éveil ?

A écouter et télécharger sur https://lapetitelanterne.lepodcast.fr/

 

ou sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=uKUNQ9rKkD8

 

 

 

 

J’ai dĂ©couvert les clĂ©s cachĂ©es de l’oracle de Belline …

FidÚle à la tradition ésotérique, le Mage Edmond- son créateur- voulait réserver le sens des cartes à des initiés


Quand on dĂ©couvre l’Oracle de Belline on est, de prime abord, frappĂ© par sa facilitĂ© apparente : chaque carte se compose d’un dessin et d’un mot.

Faut-il vraiment une explication pour comprendre ce que veut dire le serpent d’ennemis ou les deux cƓurs d’amour ?

 

Mais alors, si l’oracle est si facile et si ceux qui l’interrogent sont bluffĂ©s par la justesse de ses prĂ©dictions, pourquoi termine-t-il si souvent rangĂ© dans un tiroir ou dĂ©clenche la mĂ©fiance de certains dĂ©butants ?
C’est que passĂ© la lune de miel, c’est souvent l’électrocution : avalanche de mauvaises nouvelles Ă  gogo, exagĂ©ration, mais aussi illusions et dĂ©ceptions.
D’abord, il y a un problĂšme d’échelle – et d’angoisse inutile – quand « vol perte » n’annonçait pas un cambriolage, mais une Ă©charpe oubliĂ©e au restaurant


 

Ensuite, il y a ce mĂ©lange entre des noms trĂšs concrets comme « argent » et d’autres, plus abstraits, comme « Ă©lĂ©vation »

 


pas facile Ă  interprĂ©ter si on ne projette pas d’escalader l’Everest.
Mais la raison principale de ces couacs est ailleurs : le vĂ©ritable auteur de ce jeu n’est pas Marcel Belline, le voyant cĂ©lĂšbre qui l’a sauvĂ© et popularisĂ© dans les annĂ©es 60 – mais un occultiste chevronnĂ© qui, fidĂšle Ă  la tradition Ă©sotĂ©rique, a volontairement brouillé les pistes pour rĂ©server l’intĂ©gralitĂ© de ses messages Ă  des initiĂ©s

Et je vais vous donner la preuve concrĂšte de ce que j’avance avec une dĂ©monstration trĂšs concrĂšte dans quelques lignes


 

 

 

Jules-Charles Ernest Billaudot, dit le mage Edmond, voyant cĂ©lĂšbre du XIXe siĂšcle Ă©tait passionnĂ© d’alchimie, d’astrologie de Kabbale.

©MaudKristen

 

Les douze maisons astrologiques, les signes associés et leurs planÚtes ( Manuscrit Islandais du XVIIIe siÚcle ) (1)

 

 

AttirĂ© par la franc-maçonnerie, fascinĂ© par les mystĂšres de l’Égypte, l’antiquitĂ©, mais aussi par la chiromancie et l’ésotĂ©risme chrĂ©tien, cet occultiste compila tout au long de sa vie des connaissances hermĂ©tiques et lĂ©gua Ă  sa mort une fabuleuse bibliothĂšque – ainsi que ses recherches-

Étude de la chiromancie ( 3)

 

Une partie de ce travail de titan est visible au Mucem (4) et permet de comprendre certaines des connaissances qu’Edmond a dissimulĂ©es dans l’oracle  : Ses notes et ses dessins Ă©sotĂ©riques, les diffĂ©rentes mĂ©thodes d’astrologie -dont l’astrologie Ă©gyptienne – les combinaisons qu’il tente entre ses diverses disciplines pour dĂ©chiffrer l’avenir, mais aussi sa quĂȘte initiatique profonde (5) nous permettent de dĂ©couvrir que le vĂ©ritable Edmond Ă©tait trĂšs Ă©loignĂ© de son image folklorique de « Mage ». Et s’il reconnaissait le libre arbitre, c’Ă©tait pour mettre en garde les hommes avec sĂ©vĂ©ritĂ© (6) :

 

Brrr 
 Avec Edmond, pas question de donner de la confiture aux cochons : les connaissances Ă©sotĂ©riques qui libĂšrent l’homme de la fatalitĂ© doivent se mĂ©riter par une attitude morale irrĂ©prochable.

Le mage cultivait aussi une obsession du silence et du secret

« Garde le silence sur tes desseins, afin de ne point les livrer à la contradiction des hommes » (7)
Que pouvait-il faire de mieux pour arriver Ă  ses fins que de dissimuler des pans entiers du sens vĂ©ritable des 52 cartes sous le style employĂ© par l’art populaire de l’époque ?
– Regardez comme les visages de l’étoile, de l’homme et de la femme- ressemblent Ă  celui des personnages de guignol, leurs contemporains –

 

 

 

 

Edmond quitta ce monde aprĂšs avoir rĂ©ussi son coup
 Lorsque Marcel Belline retrouva l’oracle, le sens des cartes lui sembla si Ă©vident qu’il rĂ©digea un livret dans lequel il consacra 3 ou 4 lignes Ă  chacune.
Il changea Ă©galement le nom de 46 d’entre elles pour les remplacer par de ce qu’il voyait dessinĂ© -ou qu’il croyait – voir. C’est comme cela que « famille » est devenue « Le PĂ©lican » alors qu’elle reprĂ©sente
 une poule.

 

DĂšs ma rencontre avec l’oracle, j’ai eu une intuition : celle que ces dessins Ă©taient, comme ceux du Tarot, des images « spĂ©ciales » dont chaque dĂ©tail avait un sens. Si les cartes du Tarot de Marseille ont su attirer l’attention de chercheurs grĂące auxquels nous en avons aujourd’hui compris le sens, l’Oracle d’Edmond et ses dessins faussement maladroits n’avaient jamais suscitĂ© les mĂȘmes investigations.
C’était une injustice : La voilĂ  rĂ©parĂ©e, car les dĂ©couvertes que j’ai faites ont dĂ©passĂ© mes espĂ©rances.

 

 

J’ai testĂ© mes hypothĂšses et je crois pouvoir dire que j’ai dĂ©codĂ© ce qu’Edmond avait cryptĂ© pour dĂ©courager et Ă©loigner -ceux qui prenaient l’oracle trop au pied de la lettre.

Aujourd’hui, les temps ont changĂ© : en cette pĂ©riode particuliĂšrement dĂ©routante et difficile, celles et ceux qui interrogent des Tarots ou des Oracles pour se guider ne peuvent plus se contenter de rĂ©ponses approximatives parce qu’il leur manque des clefs
 La clef, ce symbole justement choisi par Edmond pour reprĂ©senter la destinĂ©e !

 

Et puisque nous en sommes à ce chapitre, je vais justement commencer par vous en dévoiler une :
Regardez la carte départ :

 

 

Ces oiseaux s’éloignent-ils vraiment en abandonnant une montagne ?… Cette carte a attirĂ© mon attention, car c’est la seule du jeu dessinĂ© avec de la perspective et cette Ă©trange profondeur au sens propre et figurĂ© m’a mise sur la piste d’un message spirituel

En l’observant, j’ai cherchĂ© et j’ai rĂ©alisĂ© que la montagne reprĂ©sentĂ©e par Edmond n’était pas un sommet quelconque, quittĂ© par des oiseaux ordinaires, mais un des monts les plus sacrĂ©s du monde : Le mont Horeb lieu oĂč le Ve livre de la Bible HĂ©braĂŻque- situe l’Ă©pisode de la remise par Dieu des dix commandements
 Ă  MoĂŻse.
Et maintenant : comptez bien les oiseaux : ils sont dix : La montagne n’est pas un lieu qu’on fuit : elle sert de contact entre la Terre et le Ciel… L’homme et Dieu s’y rencontrent : Les dix oiseaux sont les dix commandements : ils sont des messagers, pas des fuyards
 De quoi modifier le sens de cette carte quand elle apparait dans votre tirage

Et s’il n’y avait que les dessins avec lesquels Edmond avait jouĂ© Ă  cache-cache : Tout dans cet oracle a un sens occulte : y compris les 7 planĂštes placĂ©es au coin des cartes


 

Au coin des cartes : Le soleil, La lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne

Si La planĂšte Mars en astrologie reprĂ©sente la guerre, elle symbolise aussi de vraies qualitĂ©s comme le courage, l’énergie.
Seulement voilà, les 7 cartes supposées Martiennes sont juste calamiteuses :

 

Elles ne parlent, que de coups bas, de duel, de mise en esclavage, d’attaques, de combat bestial et de catastrophes. Edmond -grand astrologue- n’aurait jamais pu commettre une telle erreur

DĂ©guisĂ© derriĂšre la planĂšte Mars – et le Dieu romain de la guerre du mĂȘme nom– c’est bien sĂ»r l’abominable ArĂšs -dieu de la guerre Grec-

 

qui se tient en embuscade et irradie sur ces 7 cartes : Et ne vous fiez pas Ă  sa gueule d’ange : le bonhomme a une bonne tĂȘte de gagnant pour remporter le premier prix Ă  la rubrique
« Grand sanguinaire perfide » du Guinness book 
 au point de faire honte Ă  HĂ©ra, sa dĂ©esse de mĂšre
 ce qui en dit long sur le personnage !
Je vous expliquerai les raisons de cette substitution et ce que ces cartes, comme d’autres aussi funestes – annoncent dans les tirages grĂące Ă  l’étude de cas pratiques rĂ©els : Ayant interrogĂ© le
Belline des milliers de fois – en 35 ans de pratique – j’ai conservĂ© certaines de ses prĂ©dictions que j’ai pu comparer ensuite avec ce qui s’était rĂ©ellement passĂ© dans la rĂ©alité 
Rassurez-vous : aucune connaissance Ă©sotĂ©rique prĂ©alable n’est requise pour bĂ©nĂ©ficier de ma mĂ©thode qui est accessible Ă  tous : vous n’aurez, au contraire, rien Ă  retenir :
En vous racontant chaque carte par son dessin, je ferai apparaitre sous vos yeux ce qu’Edmond y a cachĂ© et vous retiendrez facilement son sens et la maniĂšre de l’interprĂ©ter quelle que soit la question posĂ©e et le type de tirage utilisĂ©.

Que vous soyez dĂ©butants ou praticiens confirmĂ©s et si, comme mes Ă©lĂšves, vous avez parfois l’impression que l’oracle vous joue des tours, que son graphisme et brutal vous dĂ©range, ou encore que le mot Ă©crit sur la carte bloque votre interprĂ©tation, dĂ©couvrez comment mon approche pourrait rĂ©volutionner votre pratique :

Mon initiation Ă  l’Oracle comprendra 7 leçons vidĂ©o, et pour ceux qui en feront le choix, des rencontres en ligne. En ayant accĂšs Ă  ses 78 tirages expliquĂ©s, vous pourrez enfin poser et interprĂ©ter vos questions facilement dans n’importe quel domaine : la vocation de ce sĂ©minaire est pratique :
Je souhaite partager avec vous les clefs qui vous permettront d’utiliser l’Oracle pour rĂ©pondre avec fiabilitĂ© Ă  toutes les questions que vous pouvez vous poser, non seulement sur le futur
 mais aussi sur vous-mĂȘme et ceux que vous aimez.
Et si vous avez Ă©tĂ© dĂ©couragĂ© en trouvant que les rĂ©ponses de l’oracle Ă©taient contradictoires ou incomprĂ©hensibles, cet article vous permettra d’y voir plus clair 👁 ICI

 

 

 


 Et pour ceux qui dĂ©sirent s’inscrire Ă  la formule Premium pour participer aux webinaires en ligne, inscrivez-vous sans attendre, car les places seront, comme toujours, limitĂ©es


 

A bientît j’espùre, pour partager avec vous ma passion !

Maud Kristen.
___________________________________________

(1) The twelve astrological houses.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A8me_astrologique#/media/Fi
chier:12_houses_of_heaven.jpg

(2) R. Lullius, Ymage de Vie, late 15th Wellcome L0031726.jpg
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:WMS_446,_R._Lullius,_Ym age_de_Vie,_late_15th_Wellcome_L0031726.jpg An illuminated page from a book on alchemical processes and receipts . Archives & Manuscripts © Wellcome Images
(3) Antropologium de hominis dignitate….
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Antropologium_de_hominis
_dignitate…._Wellcome_L0021432.jpg#filelinks ©Wellcome Images
( 4) https://www.mucem.org/
( 5) «  Les mages avaient Ă©tablis en principe que l’homme est appelĂ© Ă  crĂ©er en lui-mĂȘme l’image de Dieu Ă  se diviniser par degrĂ© en montant dans la spirale infinie du progrĂšs de son ĂȘtre » Enchiridion  Philosophique Des Mages Egyptiens, 1859
( 6 )Enchiridion Philosophique Des Mages Egyptiens, 1859, page 1.
(7) texte Ă©crit sur l’Arcane n°2 « La science » du Grand Tarot d’Edmond qui reprĂ©sente la papesse, gardienne des mystĂšres.

 

 

 

Amateurs et praticiens du YI-JING, cette expĂ©rience est pour vous …

 

Si vous ĂȘtes bluffĂ©(e) par la pertinence des rĂ©ponses obtenues lorsque vous interrogez le Yi-Jing, c’est le moment de participer comme moi Ă  une expĂ©rience toute simple – mais rĂ©volutionnaire- qui permet d’expĂ©rimenter collectivement les synchronicitĂ©s. Elle ne vous prendra que quelques minutes par mois et pourrait bien dĂ©montrer que nous sommes tous reliĂ©s et que les rĂ©ponses du fabuleux livre des transformations ne sont pas le fruit du hasard


©Maud Kristen. Depuis toujours, j’interroge le Yi-Jing avec trois piĂšces de monnaie jetĂ©es aprĂšs avoir Ă©tĂ© brassĂ©es dans un godet en pensant – bien fort !- Ă  ma question : le nombre de « pile » et de « face » obtenus forment les 6 tirets de l’hexagramme.

 

La rĂšgle de cette expĂ©rience est la suivante : Chaque mois, des personnes qui ne se connaissant pas et ne se concertent pas prĂ©alablement –nous sommes en moyenne 170 participants Ă  ce jour – interrogent le Yi-Jing sur des questions de sociĂ©tĂ©- comme par exemple la croissance de l’éco- anxiĂ©tĂ© – et envoient leur rĂ©ponse Ă  travers ce formulaire sur le site internet de l’association DJOHI https://djohi.org/convoquer-la-synchronicite/
Il s’agit simplement de demander au Yi-Jing ce qu’il rĂ©vĂšle au sujet de la question choisie. Bonus : vous pouvez indiquer si le rĂ©sultat obtenu est conforme -ou non- Ă  votre opinion sur ce sujet.
Le but de l’expĂ©rience est d’observer si les hexagrammes sont rĂ©partis selon les lois statistiques ou si les rĂ©sultats laissent apparaĂźtre des anomalies : par exemple si certains hexagrammes sont plus reprĂ©sentĂ©s que d’autre, ou, au contraire, anormalement absents.
Les premiers rĂ©sultats semblent dĂ©jĂ  prĂ©senter une « rĂ©sonance » car la distribution des rĂ©ponses obtenues n’est pas uniforme : l’empreinte d’une “synchronicitĂ© collective” commence Ă  se dessiner


©Gabriel Felley

C’est Gabriel Felleyle pĂšre du projet- professeur de technologie des sciences de l’information Ă  l’UniversitĂ© des sciences appliquĂ©es et des Arts du Nord-Ouest de la Suisse qui a Ă©galement Ă©tudiĂ© la physique thĂ©orique Ă  l’Ecole polytechnique fĂ©dĂ©rale de Zurich -en y prĂ©sentant sa thĂšse de doctorat- qui analysera vos rĂ©ponses : elles seront anonymisĂ©es et publiĂ©es sur ce site aprĂšs chaque expĂ©rience.
Depuis plusieurs dĂ©cennies, Gabriel s’intĂ©resse au Yi Jing comme mĂ©thode holistique pour apprĂ©hender la logique sous-jacente aux processus de changement. Il tente de le promouvoir comme outil d’aide Ă  la dĂ©cision managĂ©riale. Il a Ă©crit de nombreux articles et donnĂ© des confĂ©rences sur des sujets liĂ©s au Yi Jing en Suisse, en Allemagne, ainsi qu’en Chine, au Vietnam et aux États-Unis.
L’expĂ©rience n’est qu’à ses dĂ©buts et il a besoin de vous : car plus nous serons nombreux, et plus les anomalies statistiques seront visibles.
Souhaitez-vous rejoindre le groupe et recevoir une nouvelle question d’intĂ©rĂȘt collectif tous les 21 du mois en participant gratuitement Ă  l’aventure ? Gabriel attend votre inscription :
gabriel.felley@yintelligence.ch.

Et pour tous ceux qui n’ont pas encore dĂ©couvert comment les conseils avisĂ©s du Y-Jing pourraient transformer leur vie et qui dĂ©sirent apprendre Ă  pratiquer :

PubliĂ© en 2011 et rĂ©Ă©ditĂ© jusqu’en 2021 (1) il est disponible en e-book en attendant sa rĂ©Ă©dition augmentĂ©e (en projet !)


 Comme sa pratique va vous scotcher, je sais que vous serez vite curieux de l’histoire du Yi-Jing – qui serait Ă  l’origine de l’écriture chinoise-
C’est la raison pour laquelle je vous recommande ce livre de LĂ©on Vandermeersch, Ă©minent sinologue et spĂ©cialiste, que j’avais eu l’honneur de rencontrer lors d’un colloque auquel j’avais participĂ© (2)

Vous dĂ©couvrirez comment la « raison manticologique » -du mot mancie- imprĂšgne la culture chinoise et pourquoi les conseils des 64 hexagrammes du Yi Jing guidaient les puissants dans leurs dĂ©cisions politiques


 Bonnes vacances à tous !

Maud Kristen

Photo 42380713 © Peppi18 | Dreamstime.com

 

(1) Editons J’ai Lu.
(2) Léon Vandermeersch « Divination et rationalisme divinatoire dans la Chine ancienne » in le mythe : pratique, récits, théories, vol.3 Voyance et Divination, Economica, Paris, 2004.

Vous avez dit synchronicités ?

 

Alors que, dans le cadre du nouveau sĂ©minaire « De l’intuition Ă  la clairvoyance  » nous terminons les exercices de prĂ©paration Ă  la clairvoyance, les fils invisibles qui relient les Ă©lĂšves et moi-mĂȘme bien commencent Ă  se tisser


Et apparaissent alors les premiÚres synchronicités


Yves, qui vit Ă  Bruxelles, prend une carte de visite dans un magasin : il croit reconnaitre la photo de SĂ©bastien, un de ses camarades de webinaire.
Il demande à ce dernier : C’est bien toi qui donnes des cours de Yoga ?
Oui, c’était bien SĂ©bastien.
Et dans une ville de plus de 170 000 habitants, ce n’est pas banal.

Pour ma part, je dĂ©cide de sĂ©lectionner un AloĂ© Vera comme le sujet d’un exercice prĂ©paratoires Ă  la clairvoyance : il s’agit de « devenir » un animal ou un vĂ©gĂ©tal : https://ecolemaudkristen.com/blog/?p=501

C’est sur l’AloĂ© que je clique, plante choisie entre les 100 espĂšces d’arbres, de plantes et de fleurs –terrestres et aquatiques- qui constituent mon dossier « monde vĂ©gĂ©tal » 

Et c’est ce magnifique Aloe Polyphylla que je partage Ă  l’écran :

Lorsque qu’elle l’aperçoit, Myriam est sidĂ©rĂ©e :  La photo que je lui propose est presque la mĂȘme que celle sur laquelle son podcast vient de s’arrĂȘter :

Parfaite symĂ©trie avec le principe de ma bibliothĂšque vĂ©gĂ©tale : le podcast, qu’elle m’a envoyĂ© par la suite, contenait lui aussi une grande collection d’images alĂ©atoires


Quant Ă  Yves, il avait la prĂ©monition que j’allais choisir ce type de plantes durant notre webinaire : En vacances Ă  MadĂšre, il venait de photographier ses cousines quelques heures plus tĂŽt dans le jardin botanique :

© Yves Delattre

© Yves Delattre

 

Enfin, alors que j’évoque un CĂšdre du Liban comme objet possible d’exercice, Annie ajoute « c’est chouette que vous donniez cet exemple, c’est le pays de mon mari » (Annie a perdu son mari trĂšs rĂ©cemment.)
Alors, pour permettre aux élÚves Solo de créer, eux aussi, un réseau de synchronicité autour de leur formation :  je leur propose plusieurs exercices supplémentaires.
Pour poursuivre vos mĂ©tamorphoses Ă  travers des animaux et des vĂ©gĂ©taux affinitaires, il vous suffira de 
  cliquer ici 

Que signifie Devenir l’autre afin de dĂ©velopper son 6e sens ?

Pourquoi mes Ă©lĂšves disent-ils parfois « je » -au lieu de « il » ou elle- alors qu’ils perçoivent l’histoire d’une personne dont la photo est cachĂ©e dans une enveloppe (1)

Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas se « concentrer » pour voir, mais plutÎt faire le vide pour dépasser le jet continu de messages brouillés par le désir et la crainte.
Mais avec quelle partie de notre conscience recevons-nous une information, alors que nos sens ne peuvent pas y accéder ?
Le 6ᔉ sens semble en effet avoir besoin d’utiliser les 5 autres pour se dĂ©clencher
 alors qu’ils ne peuvent ĂȘtre d’aucune utilitĂ© pour percevoir une « cible » cachĂ©e dans une enveloppe.

Ce sont plutĂŽt les expĂ©riences sensorielles passĂ©es qui deviennent la banque de donnĂ©es dans laquelle le 6e sens viendra « piocher » 


C’est donc en combinant des fragments de leur mĂ©moire que mes Ă©lĂšves fabriquent une perception extrasensorielle. Celle-ci ira chercher des couleurs, des formes, des bruits, des pensĂ©es et parfois mĂȘme des odeurs dĂ©jĂ  enregistrĂ©es dans leurs souvenirs.

Contrairement Ă  une idĂ©e reçue, la voyance n’est pas une rĂ©vĂ©lation importĂ©e de toute piĂšce de l’extĂ©rieur, c’est une reconstitution intĂ©rieure qui, mĂȘme fulgurante, a besoin de matĂ©riaux. 

Les fragments de mĂ©moire personnels, comme les pixels d’une photo, vont se combiner pour former une reprĂ©sentation de l’information recherchĂ©e, que celle-ci concerne quelque chose de matĂ©riel (comme une maison) ou d’abstrait (la situation entre deux personnes.)
Mais surtout, ce qui sert de « liant » entre ces pixels, comme le mastic entre les carrĂ©s de la mosaĂŻque, c’est la sensibilitĂ©. Et la sensibilitĂ© est forcĂ©ment subjective : Sans elle, pas de voyance possible.

La mĂ©moire Ă  laquelle je leur apprends Ă  se relier, est Ă  l’opposĂ© de celle que nous sollicitons en Ă©tudiant : c’est une mĂ©moire affective, Ă©motionnelle, sensible et imaginative. Une mĂ©moire qui rĂ©apprend Ă  voir comme dans les rĂȘves, ou comme dans nos souvenirs les plus anciens, ceux de notre petite enfance qui est chargĂ©e d’affectivitĂ© et de sensorialitĂ©. Je l’appelle la mĂ©moire expĂ©rimentale
 car elle implique d’utiliser ses sensations ou ses sentiments lors de la remĂ©moration, parfois mĂȘme en les exacerbant


Une fois qu’ils savent se souvenir ainsi, ils rĂȘvent plus intensĂ©ment la nuit et deviennent beaucoup plus curieux du monde tout au long de la journĂ©e. Comme si les choses observĂ©es prenaient davantage de relief


Puis vient la phase 2 : Sortir du « je » et apprendre Ă  devenir « l’autre ».
C’est le moment oĂč je leur enseigne comment incarner imaginairement d’autres formes de vie.

«Chamane » Alika Lindberg ©Maud Kristen

 

 

Pour « voir » il faudra d’abord devenir un Ă©cran vierge sur lequel des informations viendront s’écrire
  Et rien de tel pour apprendre Ă  oublier son individualitĂ© que de faire voyager sa conscience dans d’autres peaux
 dont certaines seront recouvertes d’écailles, d’ocelles ou d’écorce.

Incarner un vĂ©gĂ©tal ou un animal : c’est un exercice proche de celle du mime ou du jeu de l’acteur, mĂȘme si l’expĂ©rience recherchĂ©e n’est pas de tenter de leur ressembler extĂ©rieurement, mais au contraire d’expĂ©rimenter de l’intĂ©rieur le monde Ă  travers leurs besoins, leurs craintes et leurs dĂ©sirs propres


DerniĂšre Ă©tape avant les premiers exercices de clairvoyance, cette phase permettra de les rĂ©ussir avec beaucoup plus de facilitĂ© et produira d’autres transformations profondes : dĂ©veloppement de l’empathie, comprĂ©hension des conflits et adaptation Ă  des situations inĂ©dites

Moment charniĂšre dans l’apprentissage, cette Ă©tape est pleine de surprises
 qui seront l’objet d’un autre billet.

1) https://ecolemaudkristen.com/blog/?p=469 

Je vous souhaite un NoĂ«l plein d’espoir…

 

L’espoir, c’est l’histoire d’une portĂ©e de galgos miraculĂ©s, sauvĂ©s de l’horreur, cinq frĂšres et sƓurs qui n’avaient qu’un mois…

 


Saisis par l’Institut du bien-ĂȘtre animal uruguayen, ces bĂ©bĂ©s, rachitiques et dĂ©shydratĂ©s, n’auraient pas survĂ©cu aux mauvais traitements de leur propriĂ©taire, sans cette intervention musclĂ©e de l’Etat…
Notre association prĂ©fĂ©rĂ©e (1) nous les a confiĂ©s ensuite pour les remettre sur pattes : nourris et cajolĂ©s comme ils le mĂ©ritaient, ils sont devenus de magnifiques chiots…
En 2007, mon compagnon et moi-mĂȘme avions dĂ©couvert le martyr des galgos d’Espagne et avons Ă©tĂ© trĂšs impliquĂ©s dans leur cause lorsque nous vivions encore en France.
Aujourd’hui, 14 ans plus tard, ces bĂ©bĂ©s confiĂ©s par notre pays d’adoption, sont comme l’Ă©cho de notre attachement Ă  ces chiens extraordinaires de tendresse et de sensibilitĂ©.
Si nos protĂ©gĂ©s sont radieux et que 4 d’entre eux fĂȘteront leur premier NoĂ«l dans une famille d’adoptants aimants, nombreux sont ceux qui, sauvĂ©s de l’enfer par des associations, ont besoin de votre aide.
Pour moi et pour mon compagnon, leur bonheur sera notre plus beau cadeau de NoĂ«l…
Joyeux NoĂ«l Ă  tous ! ♄

 

 

La saisie

Le 1er jour

ContrÎle vétérinaire

Nos trĂ©sors, quelques jours avant leur adoption …

Le choix du CƓur : Bonne annĂ©e 2022 !

Il existe en nous des trésors invisibles
Et oubliés
Comme ce cƓur d’AmĂ©thyste sculptĂ© dans la pierre
Il suffit parfois d’un signe
Ou d’un plongeon
Au fond de l’Ăąme
Pour trouver la voie du cƓur …

… Cet incroyable cƓur d’amĂ©thyste sculptĂ© dans la pierre a Ă©tĂ© dĂ©couvert par deux employĂ©s d’Uruguay Minerals, une mine spĂ©cialisĂ©e dans le traitement et l’exportation de pierres prĂ©cieuses, Ă  la frontiĂšre du BrĂ©sil.

C’Ă©tait une journĂ©e de travail comme toutes les autres lorsque les mineurs ont rencontrĂ© une rĂ©sistance inattendue en tentant de creuser le sol : AprĂšs des siĂšcles d’obscuritĂ©, la merveille a pu offrir sa beautĂ© au monde…

Maud Kristen

Pour les amoureux des pierres : Uruguay Minerals :

https://www.instagram.com/uruguayminerals/?hl=fr

Crédit photo : Marco Lorenzelli

Crédit photo : Marco Lorenzelli

… Et si Botticelli avait dessinĂ© TempĂ©rance, l’arcane majeur n° XIV du Tarot ?


En 2021, les arcanes majeurs du Tarot ont commencĂ© l’annĂ©e en dĂ©filant pour la Maison Dior dans un court mĂ©trage sublime Le ChĂąteau du Tarot signĂ© Mateo Garrone et tournĂ© dans le chĂąteau de Sammezzano pour la collection printemps-Ă©tĂ© 2021.

©ArchimÚde

C’était le choix de Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la maison, qui voulait sublimer l’art divinatoire. D’abord en hommage Ă  Christian Dior qui, tout au long de sa vie, consulta des voyantes et disait : « Le trait le plus important de ma vie – je serais Ă  la fois ingrat et mensonger si je ne le reconnaissais pas immĂ©diatement – a Ă©tĂ© ma chance ; et je dois aussi reconnaĂźtre ma dette envers les voyants qui l’ont prĂ©dite. »

Ensuite, parce que durant le premier confinement, la directrice artistique de Dior avait dĂ©cidĂ© d’approfondir sa connaissance du tarot, en lisant notamment Le ChĂąteau des destins croisĂ©s, roman d’Italo Cavino.

Enfin, parce que l’isolement pandĂ©mique et la solitude l’auraient amenĂ©e Ă  se tourner vers ce chemin de connaissance.

Quelle ne fut pas ma surprise de dĂ©couvrir que l’impĂ©ratrice dessinĂ©e par Alika Lindbergh pour notre Tarot de L’Eden avait peut-ĂȘtre influencĂ© la crĂ©ation de cette robe !…

Dior©ArchimÚde                 L'Impératrice
                               Tarot de l'Eden

IndĂ©pendamment de cette petite fiertĂ©, je faillis pleurer d’émotion en voyant pour la premiĂšre fois les lames majeures, aussi belles et bien habillĂ©es. Un peu de luxe devait les changer.

Depuis des siĂšcles que les arcanes se cachaient, accusĂ©s de fautes qu’ils n’avaient pas commises, traversant l’espace et le temps, Ă©ternels errants, objet de fantasmes sur leurs origines, causant d’infinies querelles sur leur forme premiĂšre et authentique…

« 22 arcanes, 22 merveilles : l’égrĂ©gore qui revient de loin. » C’est de cette façon que je pense aux 22 lames majeures, chaque fois que je les touche.

Ne pas avoir de date de naissance ni de parents, pas davantage de nationalitĂ© devait forcĂ©ment leur avoir causĂ© des problĂšmes…

Orphelines et sans passeport… Comment avaient-elles pu rĂ©sister ?

La premiĂšre fois que j’ai tenu dans mes mains un Tarot de Marseille, j’ai ressenti un choc Ă©lectrique. J’ai compris qu’à cause de son histoire, il Ă©tait capable de mener en bateau ceux qui ne le respectaient pas. Je me suis dit « fais attention ».

Aujourd’hui, j’ai passĂ© tant d’heures, un Tarot entre les mains, que je connais son poids exact. Si deux cartes manquent, je le sens.

À l’époque oĂč je l’ai rencontrĂ©, personne ne savait d’oĂč il venait.

Les choses ont changé, nous y reviendront.

Mais la connaissance de son origine n’expliquera jamais « comment il marche ». Bien que supposĂ©s appartenir Ă  des registres diffĂ©rents, les usages, psychologiques ou divinatoires, du Tarot posent le mĂȘme problĂšme rationnel : les cartes Ă©tant tirĂ©es face cachĂ©e, quelle est la part de notre conscience qui dirige notre main vers celles qui nous rĂ©vĂšleront des aspects de notre vie intĂ©rieure ou rĂ©pondront Ă  nos questions sur le futur ?…

À la question « comment ça marche ? », j’ai d’abord imaginĂ© rĂ©pondre qu’une part de la conscience se dirigeait vers les symboles, car elle visualisait les lames intuitivement. Au fil du temps, j’ai acquis la conviction que chacun des 22 arcanes majeurs constituait le 1/22e d’un Ă©grĂ©gore gigantesque, nourri des Ă©changes de millions de personnes, qui, dans le monde, en interrogeant les cartes, crĂ©aient avec elles un dialogue dont les traces invisibles formaient une sorte de « data » composĂ© de milliards d’allĂ©es et venues d’informations. Je crois que les lames sont devenues des Ă©nergies vivantes.

Invisibles, mais prĂ©sents dans une dimension parallĂšle, les arcanes flottent au-dessus de nos tĂȘtes, prĂȘts Ă  l’interaction. Ils peuvent rĂ©pondre Ă  n’importe quelle question, mais pas n’importe comment.  À l’occasion d’un nouveau sĂ©minaire dĂ©diĂ© Ă  l’apprentissage du Tarot, qui commence trĂšs bientĂŽt, Tarot divinatoire | Ecole Maud Kristen  

j’ai envie de vous parler des prĂ©cautions Ă  prendre lorsque vous les interrogez.

Lorsque j’ai achetĂ© mon premier Tarot de Marseille, j’ai essayĂ© d’utiliser le livret qui l’accompagnait.  Succinct et thĂ©orique, il donnait des lames des significations abstraites et ambiguĂ«s. Impossible de les dĂ©cliner pour comprendre la rĂ©ponse Ă  une question concrĂšte.
Alors, j’ai essayĂ© de regarder les cartes pour les dĂ©crypter. Cela n’a pas Ă©tĂ© facile d’autant que mon impression premiĂšre Ă©tait : « Comme elles sont laides » !

C’est leur premiĂšre ruse pour dĂ©courager l’importun. Personne n’échappant au piĂšge de la projection psychologique, j’y ai succombĂ©. Je vous passe mes sympathies et mes antipathies pour les arcanes, ce que naĂŻvement je croyais percevoir. Comment ne pas ĂȘtre noyĂ© par des sentiments contradictoires, captivĂ© par une sensation d’évidence mais aussi de dissimulation ? Comment ne pas ĂȘtre submergĂ© par une impression de disgrĂące et d’harmonie conjuguĂ©es, en observant le costume thĂ©Ăątral du Chariot,

 

la nuditĂ© crue des personnages du Jugement, l’expression morne de la Justice ou encore les animaux hybrides et habillĂ©s comme ceux de la Roue de fortune

Et enfin, comment intĂ©grer cette abondance de dĂ©tails incomprĂ©hensibles comme le sourire engageant de ce garçon dĂ©capitĂ© qui sombre dans la boue noire de l’arcane sans nom avec sa couronne bien droite plantĂ©e sur la tĂȘte ?

 

Les lames du tarot commencent par agir de cette façon, cela fait partie du rite : plus on tente de les deviner, plus c’est avec soi-mĂȘme que l’on parle.

Une synchronicitĂ© m’a Ă©vitĂ© de poursuivre dans cette direction. Je venais de recevoir la lettre d’un ami dont la derniĂšre phrase Ă©tait : « Quand le sage dĂ©signe la lune, l’idiot regarde le doigt ».

En reposant la lettre sur la table oĂč mes 22 lames majeures trĂŽnaient retournĂ©es, j’ai vu qu’elle touchait justement le bassin de l’arcane XVIII : La Lune, symbole – entre autres – de l’instabilitĂ© et de l’illusion.

Avec chaque arcane, vous passerez, vous aussi, par ce stade inĂ©vitable. Il deviendra pour vous comme un(e) amoureux(se) ou un membre de votre famille : vous allez l’adorer, le dĂ©tester, le craindre… Vous attendrez de lui ce qu’il ne peut pas vous donner et refuserez ce qu’il pourrait vous apporter. MĂ©fiez-vous de la puissance Ă©vocatrice des cartes : chaque arcane est une surface projective aussi puissante que les taches d’encre d’un test de Rorschach.

Les lames provoquent en nous des associations affectives dont nous devons prendre conscience. Les cartes – comme les mots – ont un sens prĂ©cis, dont nos expĂ©riences ne doivent pas dĂ©cider. Ce qui compte, c’est ce que la carte reprĂ©sente, pas ce qu’elle reprĂ©sente pour nous. Personne ne pourrait dĂ©fendre l’idĂ©e selon laquelle le mot « voiture » prendrait le sens « d’accident », parce que c’est qu’il Ă©voque pour vous. Vous ne diriez plus « j’ai eu un accident en tombant d’une Ă©chelle » mais « j’ai eu une voiture en tombant d’une Ă©chelle ». Absurde n’est-ce pas ?

C’est la raison pour laquelle j’ai mis au point une mĂ©thode pour permettre Ă  mes Ă©lĂšves de « rencontrer » chaque lame de maniĂšre Ă  prendre conscience de leurs projections psychologiques et pouvoir ensuite Ă©tudier le sens vĂ©ritable de chaque arcane.

Comment choisir son Tarot ?

Le Tarot a une origine qui ne le limite pas Ă  ses images, nous en parlerons. Cela signifie que si chaque arcane a un sens prĂ©cis, il peut ĂȘtre reprĂ©sentĂ© de diverses façons. Un peu comme une peinture religieuse. Il y a des milliers de façons de peindre un saint chrĂ©tien. Si certains de ses attributs seront prĂ©sents dans l’Ɠuvre – comme le bĂąton de saint Christophe – la technique employĂ©e, les couleurs, les diffĂ©rences culturelles et l’époque pourront donner lieu Ă  toutes sortes de reprĂ©sentations. Ces expressions diffĂ©rentes ne changeront rien Ă  l’histoire de saint Christophe, Ă  ce qu’il Ă©voque pour les fidĂšles, ni Ă  ce qu’ils pourront lui demander dans leur priĂšre. Personne ne dira : « Le bĂąton n’est pas assez long la priĂšre ne sera pas entendue ». Choisissez donc un Tarot parce qu’il vous attire.

Mais avec certaines rĂ©serves toutefois : j’étais arrivĂ©e Ă  penser que les diffĂ©rentes expressions du Tarot Ă©taient comme des polices d’écriture : peu importait leur forme, elle ne pouvait changer le sens du texte. En enseignant, j’ai dĂ©couvert que l’égrĂ©gore du Tarot ne pouvait pas s’approcher d’une version crĂ©Ă©e par un illustrateur maltraitant ou ignorant. C’est le cas de certains Tarots bricolĂ©s Ă  la derniĂšre minute – souvent par des journaux – pour ĂȘtre offerts en cadeaux Ă  leurs lecteurs. Ils peinent Ă  dissimuler le mĂ©pris du dessinateur pressĂ© et peu concernĂ©. Mes Ă©lĂšves qui les utilisaient par habitude n’arrivaient pas Ă  progresser. J’ai compris que les cartes de Tarot devaient ĂȘtre crĂ©Ă©es avec une sorte de foi pour traduire une volontĂ© « d’accueil » respectueux envers les 22 arcanes. Peu importait l’humilitĂ© du dessin, seule l’intention et l’effort comptait.

Un jour oĂč j’avais oubliĂ© le mien durant un voyage, j’ai fabriquĂ© 22 arcanes avec l’emballage d’une boĂźte de biscottes en Ă©crivant seulement leur nom et leur numĂ©ro sur le carton. Je les ai rĂ©alisĂ©s avec les moyens du bord, mais en m’appliquant. Le Tarot Biscotte a marchĂ© et m’a prĂ©dit un retour de vacances compliquĂ©…  Que dire des 5 heures passĂ©es dans des bouchons causĂ©s par un carambolage le jour du dĂ©part ?
La fabrication d’un Tarot peut ĂȘtre une aventure initiatique, comme pour Thomas Perino qui vient de passer cinq ans Ă  dessiner et graver le sien (2)

Le Tarot Perino ©Warren Lambert 2020

C’est trĂšs facile de choisir son jeu de Tarot car il en existe de magnifiques, comme ceux prĂ©sentĂ©s dans la bible de Jessica Hundley, publiĂ©e chez Taschen en 2020, qui propose plus de 500 cartes et Ɠuvres originales.

© Taschen 2020                Le Tarot de l’Eden,
                              Alika Lindbergh et Maud Kristen, page 145

Pour ma part, et en 35 ans, j’ai utilisĂ© tous les Tarots possibles : Le Marseille, bien sĂ»r, mais aussi le Visconti avec ses visages couleur ivoire mystĂ©rieusement Ă©clairĂ©s de l’intĂ©rieur, qui semblent Ă©merger de leur dorure sombre, telle l’OphĂ©lie peinte par Millais dans son Ă©tang.

La Lune, Tarot Visconti

Mais aussi le Tarot d’Aleister Crowley dont les lames holographiques se dressent au milieu de perspectives vertigineuses

Le Pape, Tarot Thot Aleister Crowley

J’aime aussi le trĂšs seventies Aquarian Tarot dont les arcanes Art dĂ©co ont la douceur contenue des couleurs automnales.

La papesse, Aquarian Tarot

Un jour j’ai eu la chance de cocrĂ©er mon propre jeu, Le Tarot de L’Eden (3) avec lequel je travaille, mĂȘme si j’utilise aussi le Marseille, le Visconti – et beaucoup d’autres – lorsque j’enseigne.

Choisir son Tarot avec son sixiÚme sens ?

Avant le Tarot de l’Eden, je me suis demandĂ© si mes affinitĂ©s esthĂ©tiques pour un Tarot ou pour un autre n’étaient pas un biais, puisque ce n’était pas avec mes yeux physiques que je choisissais les lames que je tirais. J’ai donc dĂ©cidĂ© de laisser mon sixiĂšme sens trancher et choisir le Tarot qu’il prĂ©fĂ©rait.

J’ai cachĂ© deux lames identiques – par exemple L’ImpĂ©ratrice – issues de jeux diffĂ©rents – dans des enveloppes distinctes. Puis, j’ai suivi un protocole pour devenir consciente de ce que chaque illustration provoquait en moi. Surprise ! Certains « beaux » Tarots ne rĂ©sistĂšrent pas Ă  ce test. Pas besoin d’acheter plusieurs jeux : imprimer une lame trouvĂ©e sur le net suffit pour rĂ©aliser l’expĂ©rience. À l’époque, en Ă©liminant ces jeux parasites, je me suis aussi dĂ©barrassĂ©e de certaines tensions physiques ou d’inconforts Ă©motionnels. J’enseigne aujourd’hui cette technique et les Ă©lĂšves m’ont confirmĂ© avoir connu la mĂȘme surprise et la mĂȘme libĂ©ration : les tarots choisis pour leur apparence ne seraient pas les plus inspirants.

Comment se souvenir des réponses du Tarot ?

Mon coup de foudre pour le Tarot n’a pas Ă©tĂ© intellectuel, mais mĂ©taphysique. Devenu familier, il a transformĂ© Ă  jamais ma perception de la rĂ©alitĂ©. Il m’a permis de dĂ©couvrir que tout ce qui finirait par se produire – ou non – dans le monde de la matiĂšre Ă©tait prĂ©cĂ©dĂ© par un double invisible. Pendant des annĂ©es, j’ai notĂ© tous mes tirages personnels. Cela reprĂ©sente des centaines de pages toujours disposĂ©es de la mĂȘme façon : Ă  gauche la question accompagnĂ©e du tirage qui en reprĂ©sentait l’évolution, Ă  droite ce qui avait fini par arriver. Cette dĂ©marche m’a permis d’affiner le sens de certains arcanes appris dans des ouvrages traditionnels, mais aussi de repĂ©rer les erreurs Ă  Ă©viter. La pratique divinatoire du Tarot est un espace de confrontation entre la thĂ©orie et la vie. Le Tarot ne permet pas de changer le monde, mais comme le dit Thomas Perino de le prendre en main. C’est la raison pour laquelle, fin septembre, dans le cadre de mon nouveau sĂ©minaire, je choisirai une fois encore de travailler sur des questions quotidiennes pour apprendre Ă  mes Ă©lĂšves comment Ă©valuer la possibilitĂ© de rĂ©alisation d’une question, ou dĂ©cider du meilleur choix possible SĂ©minaire Tarot divinatoire | Ecole Maud Kristen

En notant vos tirages et vos interprétations, vous échapperez à cette mauvaise habitude qui consiste à faire des analyses éclair « au premier regard ».

Elles sont souvent Ă©pidermiques et superficielles. Angoissantes. Surtout lorsque la rĂ©ponse est nĂ©gative et qu’elle reste dans votre mĂ©moire comme un message tĂ©lĂ©phonique effacĂ© par mĂ©garde… Mais que voulait dire cette carte Ă  cette place ? C’est confrontĂ© Ă  cette situation que vous risquez de faire quelque chose qu’il faut Ă©viter absolument : Poser la mĂȘme question plusieurs fois de suite !

Le Tarot est un maĂźtre qui ne parle qu’une fois. Inutile de lui rĂ©pĂ©ter votre question deux fois coup sur coup, sans dĂ©lai. Je dis deux fois, mais nous savons, vous et moi, que vous la lui poserez une dizaine de fois en trois jours si elle vous inquiĂšte.

J’ai dĂ» remplir quelques cahiers de tirages expĂ©rimentaux avant de dĂ©couvrir combien de jours devaient s’écouler entre deux tirages sur un mĂȘme thĂšme. C’est la raison pour laquelle je vous conseille de poser des questions complĂ©mentaires, en lien avec la premiĂšre. Elles devront ĂȘtre formulĂ©es de maniĂšre Ă  vous donner une vision panoramique de la situation. Mais ne tentez jamais d’asservir le Tarot en l’interrogeant jusqu’à obtenir la rĂ©ponse espĂ©rĂ©e : vous abĂźmeriez le lien qui vous relie Ă  lui.

N’interrogez pas le Tarot dans n’importe quelles circonstances.

L’égrĂ©gore du Tarot est comme un oiseau cĂ©leste qui a peur du vacarme que font les Ă©motions dans votre corps Ă©nergĂ©tique : la peur ou le dĂ©sir, lorsqu’ils vous traversent, forment un Ă©pais bouclier Ă  travers lequel il ne pourra plus « passer » : le tirage que vous obtiendrez traduira seulement vos craintes ou vos illusions, pas la rĂ©ponse juste qu’il aurait pu vous donner.

Si vous devez lui poser une question importante, n’hĂ©sitez pas Ă  allumer une bougie.

Fixez sa flamme et dirigez votre attention sur votre respiration. Interrogez les cartes seulement lorsque vous sentirez le calme revenu.

Pour dialoguer avec les arcanes, il faudra leur ouvrir votre cƓur. Contrairement Ă  une idĂ©e rĂ©pandue, il ne peut pas exister d’usage ludique du Tarot.
Lorsque vous vivrez avec lui au quotidien, que votre sixiĂšme sens sera reliĂ© Ă  ses lames, vous n’aurez plus aucun doute sur la valeur de ses rĂ©ponses. Vous trouverez alors aussi naturel de le consulter que d’utiliser un GPS. À ce moment-lĂ , vous comprendrez que les questions du type « Tu n’as pas peur que cela t’influence ? » dĂ©coulent d’une reprĂ©sentation erronĂ©e selon laquelle Le Tarot vous dĂ©sorienterait.

Votre Ɠil physique vous influence-t-il lorsque vous roulez en voiture ? Comme la rĂ©ponse est « oui », devriez-vous fermer les yeux en conduisant pour prĂ©server votre libre arbitre ? Pourquoi devriez-vous faire confiance Ă  vos sens physiques – qui eux aussi peuvent se tromper – et pas Ă©galement Ă  votre sixiĂšme sens ?

Si une accoutumance existe, elle n’a pas grand-chose Ă  voir avec la divination. Elle consiste Ă  multiplier les tirages compulsifs jusqu’à l’obtention du scĂ©nario dĂ©sirĂ©. Il s’agit alors de faire exister, dans une dimension parallĂšle, quelque chose ou quelqu’un qui est douloureusement absent(e) dans la rĂ©alitĂ©. Si votre ex est parti(e), rien de plus efficace, pour garder espoir, que d’interroger les cartes jusqu’à ce qu’elles prĂ©disent son retour…

Si, pour une raison ou une autre, vous avez besoin de « croire » en l’issue heureuse d’une question, rien ne vous oblige Ă  interroger le Tarot. Mais ne tentez pas de le forcer pour Ă©viter un deuil nĂ©cessaire.

Un autre danger – qui vient avec la pratique – consiste Ă  prendre le pouvoir sur les autres, parfois avec de bonnes intentions, en leur imposant des rĂ©vĂ©lations sans qu’ils ne les aient souhaitĂ©es. C’est la raison pour laquelle j’ai crĂ©Ă© une charte de bonne conduite, destinĂ©e Ă  mes Ă©lĂšves, que j’ai envie, aujourd’hui, de partager avec tous La Charte de bonne conduite | Ecole Maud Kristen

Les livres grĂące auxquels j’ai Ă©tudiĂ© le sens des arcanes Ă©taient ceux d’Éliphas LĂ©vi, de Court de GĂ©belin

Court de Gebelin : Le Monde primitif (1781)

de Papus – l’auteur du Tarot des BohĂ©miens ou d’Oswald Wirth. Je savais que ces auteurs prĂȘtaient au Tarot des origines biblique, alchimique ou kabbalistique mais que ces rĂ©cits appartenaient davantage à l’univers du mythe qu’à celui de l’histoire.

Pour la majoritĂ© des historiens, le tarot, simple jeu de carte, n’avait rien de magique. Apparu en Italie au milieu du XVe siĂšcle, il s’était diffusĂ© en France et en Suisse aux XVIe et XVIIe siĂšcles Ă  cause des guerres d’Italie, avant d’atteindre son Ăąge d’or au XVIIIe siĂšcle, pĂ©riode durant laquelle il Ă©tait devenu de plus en plus populaire non seulement en Italie mais aussi en Sicile, en Belgique et en France.

Pour ces auteurs, la prĂ©sence d’allĂ©gories chrĂ©tiennes dans les arcanes reflĂ©tait simplement la culture populaire dĂ©jĂ  prĂ©sente dans l’iconographie du Moyen Âge et de la Renaissance. Quant aux dessins de certaines lames – comme la Lune ou le Soleil – ils seraient la vulgarisation des connaissances astronomiques de l’époque. (4)

Quant aux thĂ©ories qui, Ă  partir du XIXe siĂšcle, prĂ©tendaient donner au Tarot une valeur initiatique et Ă©sotĂ©rique, elles n’avaient aucun fondement. Si elles avaient rĂ©ussi Ă  s’imposer au grand public, c’était Ă  la faveur d’une rencontre avec le mouvement de contre-culture des annĂ©es 1960.

À leurs yeux le Tarot n’était donc qu’un simple jeu de cartes « succesfull ».

 

Mais qui se cache derriĂšre les 22 arcanes majeurs du Tarot : rencontre avec son papa…

Pour ma part, lorsque je pensais Ă  l’origine des arcanes majeurs, j’avais une intuition. Comme Thomas Perino, j’imaginais qu’il fallait chercher le modĂšle absolu du Tarot dans le monde des idĂ©es. (5) C’est pour cette raison qu’aucune des dĂ©monstrations habituelles ne m’avait convaincue jusqu’à la dĂ©couverte du travail extraordinaire d’un chercheur nommĂ© Christophe Poncet. DĂ©couvrant le Tarot en 1982, il avait classiquement tentĂ© de l’observer pour en comprendre le sens. Conscient que le code de signification des images variait suivant les lieux et les Ă©poques, il comprit que seule la connaissance de la date et du lieu de crĂ©ation du Tarot pourrait rendre possible son dĂ©cryptage.

Pour dĂ©couvrir ces deux Ă©lĂ©ments, il observa les vĂȘtements portĂ©s par des arcanes du Tarot de Nicolas Conver – qu’il considĂ©rait comme le plus ancien Ă  sa disposition- et les compara aux Ɠuvres d’art de la Renaissance italienne. Il dĂ©couvrit qu’ils correspondaient Ă  ceux portĂ©s dans les villes d’Italie du Nord et d’Italie centrale dans le dernier quart du XVe siĂšcle, notamment Ă  Milan et Florence. Cette trouvaille le mena jusqu’à Marsile Ficin un des philosophes humanistes les plus influents de la renaissance.

Marsile Ficin

L’enquĂȘte mĂ©thodique menĂ©e pour arriver Ă  cette conclusion est particuliĂšrement convaincante.

Tout Ă  la fois prĂȘtre et astrologue, passionnĂ© d’hermĂ©tisme et d’alchimie, directeur de l’acadĂ©mie nĂ©oplatonicienne, le philosophe Florentin aurait probablement terminĂ© sur le bĂ»cher sans la protection de Cosme de MĂ©dicis et de Laurent le Magnifique.
Comme sa pensĂ©e mĂȘlait les idĂ©es religieuses et philosophiques de l’antiquitĂ© et le christianisme, il eut l’idĂ©e gĂ©niale, pour Ă©chapper Ă  une accusation d’hĂ©rĂ©sie, de la dissimuler derriĂšre les vingt-deux atouts du tarot. Dans la prolongation de la tradition antique et mĂ©diĂ©vale de l’art de la mĂ©moire, (6) les 22 lames majeures auraient servi, d’outil pĂ©dagogique aux Ă©tudiants de Ficin Ă  moins que chaque arcane n’ait constituĂ© une Ă©nigme savante Ă  rĂ©soudre grĂące Ă  la pensĂ©e platonicienne.

Christophe Poncet n’est pas arrivĂ© Ă  cette conclusion sans arguments. Il a examinĂ© les atouts avant de constater que plusieurs d’entre eux prĂ©sentaient de fortes ressemblances avec les grands mythes de Platon : la caverne, le char de l’ñme, le mythe d’Er, etc. C’est la raison pour laquelle il a entrepris d’étudier les Ă©crits de Ficin et ainsi fait une incroyable dĂ©couverte…

Ficin, en commentant les mythes de Platon n’avait pas Ă©tĂ© fidĂšle au texte original mais l’avait modifié en y incluant des influences astrologiques, mythiques et magiques. Dans un des commentaires de Platon Ă©voquant le char de l’ñme, il avait enrichi l’image d’élĂ©ments qui ne figurent pas dans le texte grec original, mais que nous retrouvons sur la carte du Chariot, l’arcane n° VII du Tarot.
Il Ă©crit par exemple que la tĂȘte du conducteur est Ă  la fois une et dĂ©doublĂ©e. Et que pouvons-nous observer sur la carte du chariot ?

Chariot ©Arte Les mystères du Tarot de Marseille

On voit justement deux masques sur les Ă©paules du conducteur, dans le prolongement de la tĂȘte, comme si celle-ci se dĂ©doublait !
Aucun doute : ces libertĂ©s avec le texte original ne peuvent ĂȘtre que la signature de Ficin.
Cette thĂ©orie est magnifiquement dĂ©veloppĂ©e dans le documentaire « Les MystĂšres du Tarot de Marseille » (7) un film rĂ©alisĂ© par Christophe Poncet et Philippe Truffaut. A travers un pĂ©riple entre Paris Berlin et Florence, nous dĂ©couvrons des lieux magiques qui abritent des trĂ©sors de la Renaissance italienne et de l’AntiquitĂ© grecque. Mais le moment clef du film se dĂ©roule en Hongrie, dans les profondeurs du chĂąteau d’Esztergom alors que Zsuzsanna Wierdl, qui restaure une fresque botticellienne que l’on croyait disparue, reconnaĂźt dans l’arcane XIV, TempĂ©rance, une Ɠuvre de Botticelli.

Tempérance et la fresque de Botticelli ©Arte

Le documentaire se termine par une nouvelle hypothĂšse sur la structure du Tarot qui fera grincer les dents des adeptes d’une aventure initiatique censĂ©e se dĂ©rouler de maniĂšre chronologique en suivant la numĂ©rotation des 22 arcanes. Pour ma part, cette version ne m’avait jamais convaincue. MalgrĂ© la cohĂ©rence du rĂ©cit, j’ai expĂ©rimentĂ© qu’il n’était pas le seul possible en plaçant les 22 arcanes dans des ordres diffĂ©rents.
Je partage ici la dĂ©monstration de la disposition des arcanes majeurs selon un texte du Philosophe Florentin, sachant que Christophe Poncet, modeste, explique qu’il devra avoir terminĂ© l’exĂ©gĂšse des 22 lames avant de s’assurer de la justesse son hypothĂšse…

… Et c’est pour bientĂŽt !
La clef de l’ordre des lames serait cachĂ©e dans un passage d’un texte d’inspiration astrologique et numĂ©rologique (8) demeurĂ© inexpliquĂ© jusqu’à ce jour, qui prĂ©sente l’ñme sous la forme d’un tableau comportant 7 colonnes, une par astres connus Ă  l’époque et comprenant trois niveaux : le cĂ©leste, l’intermĂ©diaire et le terrestre. Les indications fournies par ce texte permettraient de placer chacun des arcanes du Tarot de Marseille dans chacune des 21 cases du tableau. Ficin se serait amusĂ© Ă  dĂ©crire comme une Ă©nigme la structure du jeu qu’il avait inventĂ© ou dont il aurait Ă©tĂ© l’inspirateur en prĂ©cisant que ces trois sĂ©ries commencent par 3 multiples de 7.  Les sept colonnes se prĂ©senteraient ainsi :

La structure secrÚte des 22 lames majeures ©Arte

De gauche Ă  droite la colonne de Jupiter, de Mars, de VĂ©nus, puis les colonnes du Soleil et de la Lune qui se liraient ensemble suivies de celle de Mercure et enfin de Saturne.

Voici ce que propose Christophe Poncet au sujet de leurs signification :

« Celle de Jupiter, avec sa progression de bas en haut : c’est l’ascension de l’ñme. En bas, le Chariot, numĂ©ro 7, qui reprĂ©sente le vĂ©hicule terrestre (Vehiculum Terrenum VT) de l’ñme, c’est-Ă -dire l’ñme incarnĂ©e. Au milieu la TempĂ©rance, numĂ©ro 14 (=2×7) qui reprĂ©sente l’ñme intermĂ©diaire entre le terrestre et le divin. Elle a les pieds sur terre tout en ayant des ailes et harmonise le cĂ©leste avec le terrestre. En haut le Monde, numĂ©ro 21 (=3×7), l’ñme en tant que quintessence cĂ©leste qui gouverne les quatre Ă©lĂ©ments. Dans la colonne suivante, celle de Mars, la progression est, inversement, de haut en bas, selon trois multiples de 5 : c’est la chute de l’homme – jusqu’à l’enfer – quand il se laisse entraĂźner par son destin. En haut, le Pape, numĂ©ro 5 ; au milieu la Roue de Fortune, numĂ©ro 10 (=2×5) ; en bas le Diable, numĂ©ro 15 (=3×5). La troisiĂšme colonne est toute fĂ©minine, comme il sied Ă  VĂ©nus. En haut la Papesse est la VĂ©nus cĂ©leste, c’est-Ă -dire l’intelligence, au niveau intermĂ©diaire, l’Étoile est la VĂ©nus vulgaire, c’est-Ă -dire la Nature ; toutes deux se retrouvent en bas, de part et d’autre du jeune homme invitĂ© Ă  choisir entre elles. Élira-t-il la Sagesse ou le Plaisir ? Les quatriĂšmes et cinquiĂšmes colonnes se lisent mieux ensemble. En haut le couple ImpĂ©ratrice/Empereur marque l’opposition entre action et rĂ©action, comme au milieu la Lune reflĂšte la lumiĂšre du Soleil et comme en bas la puissance active de la Force contraste avec la puissance contemplative de l’Hermite. Observez comme les chevelures sont toutes dorĂ©es dans la colonne solaire alors qu’elles sont bleutĂ©es dans la colonne lunaire. Comme le jour s’oppose Ă  la nuit. Dans la colonne de Mercure, tout est question de langage, avec le Bateleur en haut, c’est le verbe crĂ©ateur, au milieu le Pendu reprĂ©sente la parole non tenue du renĂ©gat, en bas la Maison Dieu Ă©voque Babel et la confusion des langues. Dans la colonne de Saturne, planĂšte lointaine et pesante, sont exposĂ©es les grandes questions eschatologiques. En haut, La Justice, c’est la Justice divine, encore appelĂ©e AnankĂš ou Providence. En-dessous d’elle, le Jugement rend Ă  chacun son dĂ». En bas, deux cartes pour un seul mystĂšre. Deux cartes qui vont ensemble, l’une, qui porte le numĂ©ro XIII mais pas de nom ; l’autre qui porte le nom de Mat mais pas de numĂ©ro. L’une montre cet Ă©ternel recyclage qu’est la mort physique, l’autre prĂ©sente la folle condition de l’ñme incarcĂ©rĂ©e dans le tombeau de son corps, en attendant sa libĂ©ration et le retour Ă  Dieu. Deux faces d’une mĂȘme rĂ©alitĂ© : l’ñme immortelle dans un corps mortel.

Un homme, astrologue et poĂšte, s’était doutĂ© de quelque chose. Il s’appelait Jean Carteret et semblait conscient du type d’intelligence qui se cachait derriĂšre le Tarot.

Jean Carteret

Cet éveilleur (10), qui préférait parler à écrire, disait à propos de sa structure :

« La crĂ©ation a trouvĂ© lĂ  le moyen de passer Ă  travers la crĂ©ature (la crĂ©ature, ce sont ceux qui ont fait le Tarot) pour arriver Ă  se manifester, à avoir vraiment en image ce que nous ne voyons pas du tout dans la rĂ©alitĂ© et qui nous prĂ©sente une quantitĂ© de choses dont nous ne voyons plus les principes. En somme, c’est une rĂ©vĂ©lation de principes, c’est un temple. »

La philosophie platonicienne n’attribue-t-elle pas une valeur suprĂȘme aux « idĂ©es » ou aux « essences », modĂšles supĂ©rieurs dotĂ©s d’une existence propre et indĂ©pendants du monde matĂ©riel ?

Une chose est certaine : grĂące au travail de Titan de Christophe Poncet, Ă  sa patience et Ă  sa dĂ©termination, le Tarot de Marseille a enfin retrouvĂ© son papa…

Et, comme dans toute reconnaissance de paternitĂ© posthume, espĂ©rons qu’il finira par porter son nom…
Les joueurs de cartes du XVIIe siĂšcle, qui ignoraient l’existence du philosophe florentin, auraient modifiĂ© le « Tarot de Marsile » -ou de Marsilius- en « Tarot de Marseille », confondant ainsi sa ville de production avec son auteur disparu…

Quoi qu’il en soit, Le Tarot ne pourra plus jamais ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une simple sĂ©rie d’images dessinĂ©es sur des cartes Ă  jouer : il est en train de devenir un livre.

Peut-ĂȘtre un des plus passionnants jamais Ă©crits…
En attendant sa parution prochaine, nous pouvons suivre l’évolution du travail de Christophe Poncet sur son site internet.

 

Je vous attends avec grand plaisir pour le prochain séminaire Tarot !

Ecole Maud Kristen | Ecole du 6Ăšme sens

Maud Kristen


NOTES

(1) Dior, défilé collection printemps-été 2021.

(2) Le Tarot Perino, un film de Warren Lambert (2020).

(3) Le Tarot de l’Eden n’est pas disponible actuellement. Pour ĂȘtre tenu informĂ© prioritairement de sa rĂ©Ă©dition, inscrivez-vous Ă  notre newsletter.

(4) Thierry DEPAULIS, « TAROT », EncyclopÊdia Universalis.

(5) « Il n’y a pas de Tarot originel, explique Thomas Perino. C’est-Ă -dire que mĂȘme le Tarot des Visconti, on dit que c’est le premier, mais parce que c’est le premier qu’on a en main. On est dans la mĂ©canique d’un objet qui n’existe que par sa reproduction, et pourtant Ă  chaque fois il est diffĂ©rent. Le modĂšle absolu, il est Ă  chercher dans le monde des idĂ©es. »

(6) « Des mystĂšres de l’Art de la mĂ©moire aux mystĂšres de la sĂ©miotique » Emmanuelle Caccamo 2015

(7) Les mystĂšres du Tarot de Marseille, Philippe Truffault, Christophe Poncet,  Arte 2015. À dĂ©couvrir sur Arte ou sur YouTube.

(8) De harmonica animae compositione, dans le Compendium de Marsile Ficin sur le Timée de Platon, chapitre 34.

(9) « Je ne suis pas un homme savant ou érudit. Je ne sais pas enseigner. Je suis un éveilleur »

Jean François Maillard, Jean Carteret, Politica Hermetica N°2 1988

(10) Revue Question de No 37. Juillet-Août 1980

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne année à tous !

2021 : L’ANNÉE VISIONNAIRE
BONNE ANNÉE A TOUS !
En ce premier jour de la nouvelle année,

Trois Reines Magiciennes

Ont franchi
La nuit ombreuse
Encore Drapées
De poussiĂšre d’Ă©toiles
Les dames de la Lune
Se sont posées
Sur le bras
Éternel d’un Lierre
Sans craindre le Soleil
Clarté
Sagesse
Et Vérité
Sont apparues dans mon jardin
Comme elles
Passons à travers les voiles
Sortons de l’ombre
Entrons
Dans la lumiĂšre.
Bonne année 2021 à tous !
Maud Kristen

Joyeux Noël à tous !

Un petit bonjour d’Uruguay oĂč NoĂ«l a Ă©tĂ© celui de nos protĂ©gĂ©s…
Je n’avais que 14 ans en 1978 lorsque je me suis inscrite Ă  la ligue Française contre la vivisection, rue Blanche Ă  Paris.
2007 fut l’annĂ©e de la dĂ©couverte du martyre des Galgos espagnols, tournant de vie pour moi…
Quelques annĂ©es plus tard, la vie m’aura donnĂ© la chance de pouvoir recueillir aujourd’hui, avec mon compagnon, plus de 25 chiens abandonnĂ©s Ă  la rue, parfois dans un Ă©tat grave, dont de nombreux LĂ©vriers.
Leur bonheur est mon plus beau cadeau de NoĂ«l…
Joyeux NoĂ«l Ă  tous, oĂč que vous soyez !
Maud Kristen

Mais qu’est ce que l’Intuition ?

seminarie intuition - arbre intro

 

Mais qu’est ce que l’Intuition ?

Nous le savons


Pour beaucoup d’entre nous l’Intuition, c’est une vĂ©ritĂ© cachĂ©e, trop timide pour se manifester et souvent rĂ©primĂ©e.

Une vĂ©ritĂ© qui triomphe aprĂšs coup et que l’on regrette de ne pas avoir Ă©coutĂ©.

Car lorsqu’elle pointe son nez la raison s’empresse de la faire taire «  Qu’est ce qui te fait dire ça ? » « Tu es trop Ă©motif (ve) » «  Sur quoi te bases- tu ? » sont les mots qui s’interposent entre Elle et Nous pour lui barrer le passage


Mais comment dĂ©monter cette barriĂšre de fausse sĂ©curitĂ© qui nous prive d’une part de notre intelligence ?

L’intuition n’a pas qu’une seule dĂ©finition et nous employons ce mot pour Ă©voquer des niveaux de perceptions tellement diffĂ©rents


Car quelle est la dĂ©finition de l’Intuition ? Une annĂ©e lumiĂšre sĂ©pare le petit frĂ©missement -ce que j’appelle le ‘plexus-test’ lorsque nous percevons physiquement le danger ou le potentiel d’une situation- Ă  la capacitĂ© de dĂ©crire, sans aucune information, sans aucun indice
 une image cachĂ©e dans enveloppe close.

Impossible ? Justement non.

Car Ă  l’Ecole, nous expĂ©rimentons le contraire.
Oui, l’Intuition s’apprend. Mais Ă  la diffĂ©rence des jeux de logique il faut d’abord faire le chemin de la reconnexion. Retrouver ce continent effacĂ© de notre carte intĂ©rieure
 C’est ce que je vous propose.

Et les bĂ©nĂ©fices de cette remise en libertĂ© d’une part essentielle de nous-mĂȘme nous accompagnent ensuite dans notre quotidien. Confiance en soi, discernement, mais aussi sentiment d’ĂȘtre davantage vivant (e), reprĂ©sentent des transformations profondes et bĂ©nĂ©fiques. Pourquoi laisser Ă  l’intuition le statut de petite voix en sourdine alors qu’elle est part la plus rapide et la plus adaptable de notre conscience ?
Nous n’avons rien à perdre à lui laisser reprendre sa place
.