Séminaire clairvoyance en cours : Tutoriel N°4 : Réussir son exercice

Je vous propose ici la synthèse des erreurs les plus courantes et mes conseils pour y remédier.

- L’INHIBITION : ne rien écrire -ou dessiner- par peur de se tromper, l’impossibilité de se lancer, la certitude négative, la peur d’écrire n’importe quoi.

Les remèdes : 1°) Imprimez systématiquement la photo de la cible et « visitez » là avec votre mémoire expérimentale et votre imagination comme vous l’avez fait dans certaines images ou avec certains animaux et végétaux de notre période préparatoire. Commencez par fermer les yeux poser-là sur votre front ou sur votre plexus. Soyez attentifs aux premières images ( si il y en a) qui apparaissent au fond de vous et notez-le. S’il n’y en a pas, utilisez votre mémoire expérimentale pour dialoguer avec la cible. Acceptez d’écrire des phrases qui vous semblent incohérentes, concentrez-vos sur vos émotions. Si vous ne savez plus comment faire, n’hésitez pas à visionner à nouveau les leçons de 1 à 7. Tenter ensuite d’appliquer la méthode en « visitant » de nouveaux lieux , ou à « devenir » les nouveaux animaux ou végétaux de votre choix. (A vous de trouver des images qui vous inspirent ou à demander à vos amis de vous en proposer…)

- LA FAUSSE ROUTE LOGIQUE :

C’est le réflexe « Columbo » : Ne cherchez pas à faire parler le peu d’indices que vous pouvez avoir à la vue des cibles : J’en parle longuement dans les vidéos pédagogiques : Interdisez vous toute déduction logique… Que ce soit de tenter de deviner mon intention ( j’aurais choisi cette cible plutôt qu’une autre pour telle raison ou telle autre etc..) ou encore en cherchant trop vite à conclure.

Mon conseil n°1 : Au lieu de vous précipiter pour associer vos ressentis et découvrir un résultat qui ne surgira pas d’un coup mais que vous devrez, au contraire construire peu à peu, phrase après phrase, continuez à développer vos perceptions comme je vous ai appris à le faire à travers un jeux de questions … Restez sur vos sensations et sur vos émotions seulement. Eliminez tout ce qui est du côté de la déduction.

Mon conseil n°2 : a) Pour faire taire le mental, ne commencez pas par regarder la cible, car la vue est le sens de la « mise à distance » par excellence, cette mise à distance qui interdit au mécanisme de clairvoyance de se mettre en route.

b) Commencez par l’odorat car ce que nous sentons nous implique entièrement sur le plan émotionnel. (Voir la photo d’une décharge à ordure n’est pas agréable mais la sentir ne permet plus la même neutralité…) et posez vous la question « qu’est ce que je sens » puis interrogez l’ouie « qu’est ce que j’entends » et le toucher « qu’est ce que je touche » ( et le goût si la cible s’y prête.)

Et enfin, je sais que beaucoup d’entre vous ont du mal à suivre le rythme déjà plus lent que ce qui avait été prévu. Rien ne vous oblige, même si vous téléchargez votre leçon, à la visionner immédiatement. Mieux vaut faire les exercices à votre rythme, en conscience, dans les meilleures conditions que de vous précipiter…

Tout est une question de disponibilité… et de feeling.

A très vite pour notre tutoriel n°5.

Maud Kristen

Et surtout : lâchez vous !

Capture d’écran 2019-03-21 à 20.29.42.png

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://ecolemaudkristen.com/blog/index.php?trackback/15

Fil des commentaires de ce billet