lundi, octobre 22 2018

Tutoriel n°1 Comment cultiver sa mémoire expérimentale ?


COMMENT CULTIVER SA MEMOIRE EXPERIMENTALE ?


Annexe aux travaux pratiques de la leçon n°1et de la leçon n°2

Bonjour à tous,

Pour évaluer vos remémorations je vous propose un exercice.

Il consiste à classer dans 3 boites différentes les phrases de l'exercice de remémoration "Votre premier souvenir d'école" d'Annick, 45 ans fleuriste.

  • A Gauche, « la bonne boîte » celle de la mémoire expérimentale.

BOITE_1.png

  • A Droite « la mauvaise boite » celles des souvenirs, ordinaires.

BOITE_2.png

  • Au centre la boîte des informations neutre, à creuser en interrogeant vos ressentis pour les rendre plus personnels.

BOITE.png



Annick : Je me souviens d’une rentrée scolaire dans une nouvelle école , ce devait être en CE2, ma famille venait de déménager. L’école se situait en région parisienne, en banlieue ouest, dans le 92, à la frontière de Nanterre. Le bâtiment en brique rouge m’a tout de suite fait peur. Le hall était immense, avec un fresque très colorée et monumentale, un peu effrayante, qui représentait je ne sais plus quoi au juste, des visages d’enfant, et un arlequin qui me semblait menaçant. C’était une peinture assez laide dans le style année 30. Nous arrivions de Normandie, nous avions quitté un village pour se retrouver là car mes parents étaient commerçants et ils venaient de s’y installer. L’école de B… était une école de campagne. J’ai encore dans les oreilles les cris de tous les enfants, dans ce hall plein d’écho. J’ai eu un choc, j’étais tétanisée. La banlieue parisienne n’a rien à voir avec la campagne. J’ai embrassé ma mère en ayant l’impression que je ne la reverrais plus, elle sentait bon l’eau de Cologne. Je crois que j’ai pleuré. C’était pas la joie. Je ne comprenais pas ce que je faisais là. La cour de récréation faisait 10 fois la taille de celle de mon ancienne école. J’étais perdue. A un moment j’ai sentit une main sur mon épaule : c’était mon cousin Paul, qui était deux classes au dessus de moi. C’était mon modèle . A ce moment là j’ai été un peu rassurée à l’idée qu’il serait là mais je suis restée triste. C’et comme si j’avais su que je ne serais jamais heureuse dans cette ville qui sentait le bitume et les pots d’échappement. Il faisait très chaud pour un début septembre, je transpirais …




Que pensez-vous de ce récit ? Prenez votre cahier et divisez votre page en trois colonnes :

Ecrivez dans la colonne de gauche ce que vous pensez devoir classer dans « la bonne boîte », celle de la mémoire expérimentale.

BOITE_1.png
Ecrivez dans la colonne de droite ce que vous pensez devoir classer dans « la mauvaise boîte ».
BOITE_2.png
Au centre, recopiez dans la « la boîte neutre » les phrases qui mériteraient d’être « creusées » pour devenir plus profondes, plus vécues, et plus personnelles.
BOITE.png

C'est à vous !

Ma correction de l’exercice est ICI
Attention, à n’ouvrir avec le mot de passe - qui vous a été donné aujourd'hui le lundi 22 octobre - qu’après avoir fait vous même la remémoration de votre premier souvenir d'école
Maud Kristen

Bienvenue à l'Ecole !

Chers Elèves,

C'est une grande joie pour moi ce vous accueillir pour ce nouveau séminaire "De l'intuition à la clairvoyance" qui à commencé comme prévu et dont vous recevrez aujourd'hui la leçon n°3. Vous découvrirez également votre premier tutoriel à la date de ce jour.

Je tenais à vous remercier sur le blog de votre confiance et de votre fidélité puisque certains d'entre vous ont déjà suivi les séminaires Solo et Prémium de Tarot.

Le premier webinaire m'a permis de rencontrer vos camarades Premium, tous très impliqués et communiquant !

Nous nous retrouverons sur ce blog où vous découvrirez mes conseils, tout au long de votre séminaire ... A très vite,

Maud Kristen.

cadre.jpg

mardi, février 6 2018

Conférences : vous avez découvert la photo mystère !

JRP_8247. (photo couv conf Jean Romain Pac )jpg.jpg

Photo Jean Romain Pac

Pour tous ceux qui ont assisté aux conférences données à Paris, Nantes, Bordeaux, Toulouse et Montpellier j’ai proposé à tous les participants présents dans la salle- et après quelques exercices préparatoires- de découvrir quel était le lieu mystère que j’avais caché dans une enveloppe.

Vous avez tous participé avec enthousiasme.

De retour en Uruguay, j’ai voulu vous permettre de découvrir que certaines de vos réussites étaient étonnantes. Je suis donc retournée sur ce lieu pour vous fournir des précisions sur le lieu découvert. Vous étiez nombreux à avoir perçu des choses justes, qui n’étaient pas sur la photo. Parmi ces exercices réussis, je reproduis ici -avec son autorisation- le texte d’un participant ( Brice) et son dessin ( l’endroit vu du ciel : un chemin au milieu des arbres.)

paysagecible.jpg

La photo mystère.

Capture.PNG

Dessin de Brice

Brice à écrit :

Beaucoup de lumière. Je suis ébloui.

Parc ou jardin public : oui, des toboggans et des balançoires sont installés au bord de la plage.

Fleurs, cerisiers du japon. Les jardins des maisons qui sont à 40 m de la plage sont souvent fleuris.

Il fait doux.

J’entends de l’eau qui coule : oui c’est celle du Rio, fleuve si large qu’il ressemble à la mer et qu’il peut même être agité par de fortes vagues, lorsque le temps est mauvais.

Je suis seul, pas de gens : vrai, pour la photo qui été prise à un moment où la plage était déserte, et vrai 10 mois sur 12 comme la majorité des stations balnéaires.

Sentiment de paix et de tranquillité.

Un peu le « paradis » du bien être. Calme.

Oiseaux qui chantent

(Playa Santa Ana, le 2 février)

Et vous qu’avez-vous vu ?

Vous trouverez ci-dessous quelques illustrations …. Vous avez été nombreux à percevoir des parasols ? A entendre parler et rire des familles au bord de l’eau ? A sentir le vent sur votre peau ? A baigner dans une chaleur douce avec un léger vent ? Vous avez vu une végétation luxuriante ? Entendu le bruit des vagues ? Décelé de grands arbres verticaux ? Vous avez senti le contact du sable sous vos pieds ? Vu des maisons de vacances en arrière-plan ? Entendu des chevaux galoper ? Vous avez eu l’impression d’une pente qui descendait vers l’eau ? C’est bien normal : les arbres de la photo sont à 10 mètre au-dessous de la plage. Vous avez parlé d’une vue dégagée sur l’horizon ? De plantes qui poussaient au bord de l’eau ? L’un d’entre vous, a même évoqué très précisément une « mangrove » avec ses racines d’arbres entremêlées… Celle-ci existe bien. Elle est au bout de la plage, devant le camping « Club Yachting y Pesca ».

Voici donc quelques photos pour illustrer vos propos sur la photo mystère, prise à Santa Ana, une plage située à quelques kilomètres de Colonia del Sacramento.

DSC_5696.jpg

DSC_5704.jpg

DSC_5711.jpg

DSC_5722.jpg

DSC_5729.jpg

DSC_5731.jpg

DSC_5770.jpg

jardin Public .png

Vous pouvez également découvrir le lieu directement sur Google Maps : Playa Santa Ana Colonia Uruguay.

Encore bravo à tous ! … Et à très bientôt.

Maud Kristen